Back to basics

6 septembre 2009

Il y avait longtemps que j’avais envie de faire ça, un retour aux fondamentaux sur un week end avec deux bonnes sorties longues et cools, de la musique dans les oreilles et le coeur en ballade.

17.5 kms samedi matin

21 dimanche après midi

J’ai passé l’été à grimper des sentiers caillouteux par des grosses chaleurs et les courses de rentrée ont tout de suite été dans la résistance.

Je dois perdre du poids, ces quelques kilos qui font tant de différence et ces courses sont parfaites pour cela.

Mais … c’est long !

Même si j’ai couru à 10.6 km/h, presque deux heures  … c’est vraiment long !

J’ai perdu l’habitude de courir aussi longtemps et aussi doucement.

ça va revenir !

Bravo aux Guivarch qui auront pataugé, pédalé, et gambadé dans des temps fameux au Half de Monaco.

 

Il n’y a plus de saison !

4 septembre 2009

Hypothèse : nous sommes en été.

Constat :nous étions ce matin en mars, selon le temps.

Conclusion :  c’est l’automne.

Les conséquences sur la course à pied sont les suivantes : il est nécessaire de partir avec un gros sac plein de vêtements adaptés à tout type de temps donc à tout horaire de la journée.

Est ce la solution ?

Non !

Je suis parti à 12h15 pour un 3 x 8 minutes.

Je suis parti en manches longues à cause des nuages, en laissant mon goretex au vestiaire : temps nuageux mais pas menaçant.

Je suis arrivé sur Zone à l’Hippo sous un grand soleil, chaud, seulement 12 minutes après mon départ maudissant mes manches longues, enviant le marcel de Jal.

3 x 8 mns plus tard, effectuées à plus de 14 à l’heure, d’énormes nuages cernaient l’Hippo , le Bois.

J’ai opté pour une 4 ° fraction essayant de tromper l’orage.

Kayano contre Cumulo, qui gagne ? Cumulo par KO !

Trempé comme une souche au milieu des souches qui semblaient en plein revival de LA tempête qui ravagea le Bois.

Une petite douche et je ressort … en plein soleil.

Y a pu de saison ma bonne dame !

Bref 14.5 kms expédiés en 1h10 : jambes lourdes avant d’attaquer les fractions.

A peu près 1.870 couvert en 8 minutes, notamment dans la 3° fraction avec finish dans la côte.

Denis encore un peu court pour tenir la 3° fraction, personne ne s’en étonne après une opération du genoux.

Je profite de ces moments car le bestiau va revenir fort à ce train là !

 

 

 

Encore un bon revers de Richard Gasquet

3 septembre 2009

Richard Gasquet avait promis un bon match à Rapha, l’un de ses principaux soutien lors de l’affaire du rail.

Je n’avais pas compris la grandeur d’âme de Richard qui a préféré livrer un non match plutôt que de fatiguer Rapha.

Ce matin je voyais dans l’équipe le visuel de Richard à 4 mètres de la balle faire face au visuel de Richard vantant Head & Shoulders.

Quelle drôle d’idée !

Quant on est une marque de shampoing pourquoi choisir une icone dont on ne voit jamais les cheveux ? Quel sens donne t il à la marque lui qui n’a toujours pas compris dans quel sens couvrir ses cheveux avec une casquette, une Gasquette devrais je dire tant le port de la casquette à l’envers fut à la mode en banlieue profonde pendant un temps mais qui n’appartient plus aujourd’hui qu’à Richard.

Head & Shoulders et Richard Gasquet…

Head – c’est compliqué pour un garçon qui n’a pas de tête. Peut être joue t il avec une raquette Head ce qui pourrait donner un semblant de début d’explication.

Shoulders – on ne l’a pas vu hier. Dieu sait (je veux dire Federer) pourtant qu’il a un bon revers.

Donc il reste quoi ???

« & ». Richard est sponsorisé par &.

Hier soir j’ai une fois de plus, malgré mes attentes assisté à un bon revers de Richard, certes face à Nadal mais qu’avait il à perdre ? Qu’avait il à gagner en jouant si loin de sa ligne.

Richard, reste le nez sur la ligne ! Au moins face à Nadal ! Quand tu seras ce soir face à nouvelle amie dans une boite à NYC … ce sera une autre histoire, maintien la distance que tu avais hier avec les balles de Nadal.

Richard, trouve quelqu’un qui s’occupe de toi, de ta Head de de tes Shoulders, jette ta casquette, conjure le sort, je t’attends, j’en ai marre de t’appeler Richard Coeur de Fion.

Sinon … un peu de course à pied aujourd’hui, ceci restant le sujet de ce blog !!!

14 bornes entre 12 et 13 à l’heure effectuées en 1h08, départ Racing, hippo, parcours de santé en compagnie partielle des 3 fumeurs. Séance rapide, l’objectif étant de tenir la vitesse à 160 puls … difficile de pas monter dans les tours avec les kilos en trop : ça ira mieux dans qlq semaines.

 

Club SM de Puteaux

2 septembre 2009

Autrement dit le CSM Puteaux, club qui porte bien son nom.

Je l’avais déja dit mais après la première séance de reprise je peux l’affirmer, c’est du vécu ! du ressenti !

Une petite séance de reprise, légère, légère … comme dirait une fritte devant un bloc de végétaline.

5 x 800 .. y a pire

Mais une minute trottée de repos en intervale c’est très très court

Mais un 800 sur route sans repère, c’est très très dur

Mais dans un factionné de ce type sur une descente ou une montée selon le sens c’est très très compliqué de caler une allure

Mais le pire c’est l’exigence des temps … pour moi 2’35 ????

J’ai placé mes courses en 2’48, 3’03, 3’03, 3’12 et 3’13

Compliqué de trouver un rythme, pour le moins mais, ça viendra.

Au rang des satisfactions, au rang donc de l’extrasportif, le club, les gens, l’entraineur Owen Cabon sont vraiment très sympas, la changement est radical !

J’ai revu Barbara, notre Pignon avec plaisir. Quelle abnégation : invitée par Nike à se faire masser les seins gracieusement sur les Champs Elysées, elle a préféré sa séance de reprise. C’est à ça que l’on voit ton sérieux ! J’imagine mal Jal dire non à une invitation de Nike à se faire masser … les seins ?

Ceci dit j’ai à peine reconnu Barbara tant sa silhouette a changé, tant sa foulée est devenue fluide, tant son rythme est monté : une séance en accélération pour un finish en 3’13 … impressionnante ! A seulement neuf secondes des minimas de qualif championnat de France pour le 5000 : c’est du lourd !

J’ai bien aimé la fin de la séance : quand j’ai fini mon dernier 800 Owen m’attendait sur la finish line (comme il attendait tout le monde) et m’a dit « t’es à 189? ». J’ai regardé mon Garmin et … j’ai dit oui !

De retour au vestiaire, chacun a rempli la feuille de séance avec ses puls et ses temps ce que Owen va renter dans la bécane pour le suivi individualisé …. radicalement différent comme je le disais.

Bonne reprise !
 

Run in Costa Brava …

24 août 2009

C’est fini !

Trois semaines à parcourir les sentiers, les GR plus féroces les uns que les autres avec un point commun : la vue, une vue imprenable sur la mer, les criques, le grand bleu, la petite bleue qui n’a quand même pas la beauté brute de mon océan mais qui est beaucoup beaucoup plus chaude.

Pas plus de 10 / 12 kms par jour. Trop chaud.Trop dur.

Une constante tous les jours, le départ de la maison par la route : une petite descente puis une montée de 1 kilo : au début du goudron, puis du ciment, puis du ciment rainuré … type à Saint Barth quand on a l’impression que la voiture va se retourner sur elle même.

Un des derniers jours j’ai emmené une rencontre, un gars charmant, marathonien (on n’a pas parlé tps avant le run) … il a pas aimé ma petite côte : notre run s’est arreté très vite !

J’ai définitivement flingué mes KinSei.

Aujourd’hui reprise en douceur avec Jalleau : deux tours d’hippo à allure moyenne dont un en progressif avec un premier kilo en 12 à l’heure un dernier 1500 en 14 pour un total de 16 mns donc 13km/h.

J’ai assez bien passé l’exercice au niveau musculaire mais je manque de pratique à cette vitesse : le plat va me faire renouer avec la vitesse.

Voila un post de rentrée sans intérêt (le post), plus pour prendre date qu’autrechose.

Demain : trois tours d’hippo en douceur pour une sortie d’une quinzaine de borne.

VLV en 30 / 30

16 juillet 2009

Il y a longtemps que je n’ai pas titré, pas titré sur la course à pied.

Depuis trois semaines je cours.

Je n’écris pas mais je cours !

Le week end dernier, 4 jours dans le sud, 4 sorties sur les chemins côtiers à proximité de Saint-Trop.

Il fait chaud voire très chaud, ça monte ça descend, il a du sportif … du dimanche.

Le clou de mon week end c’est une sortie de 17 kms à 11.6 de moyenne, final à 12h15 en plein cagnard. Au cours de cette course, je devais faire des courses. Des tomates, des oeufs et des petits oignons frais …rien de bien lourd mais tout de même, cela ne favorise pas l’équilibre. J’ai porté ce léger fardeau pendant les 5 derniers kilos, mes kilos les plus rapides. J’avoue, péché d’orgeuil avoir ressenti un vrai plaisir à doubler un mec dans une côte … je devais être à 13.5 km/h avec mon »panier à provision »au bout du bras … le mec agonisait à un petit 11 dans la côte. Je me suis attaché à arriver vite et silencieusement …

Petit plaisir, après tout je suis un arrogant de parisien !

Ceci pour dire que les sensations reviennent !

J’ai dû bouffer 300 kilomètres en trois semaines.

La masse graisseuse commence à bouger de plus de 20 je suis maintenant à 17, 16.4 hier soir avec un poids stable le soir à 80 kgs.

D’expérience je sais que le poids va commencer à chuter dans la foulée de la MG mais pas simultanément, il y a un délais probablement un jeu à somes nules entre masse graisseuse et masse musculaire.

C’est pas simple en pleine période du rosé !

Ce midi sortie très courte avec Jalleau et Flo pour un VLV effectué sur les 3.7 kms du tour de l’hippo : 30/30. Nous avons fait le tour en hommage à François Premier et  sa victoire contre les Suisses dans la banlieue Milanaise de Marignano.

Comme le dit Jalleau, ce n’est même pas notre vitesse marathon bien que nos V nous aint vu flirter avec ls 18 kms/h …le pb c’est le lent.

Je vais essayer de remettre cela demain, façon TV/AV /TV, on verra, on essayera de courir en l’honneur de Jeanne d’Arc et d’aller chercher les 14 31 dans une chaleur de circonstance, si c’est comme aujourd’hui, digne d’un bûcher.

Le club SM de Puteaux

8 juillet 2009

Je me suis inscrit au Club SM de Puteaux sur les conseils d’une amie Punk reconvertie et d’un pro de la Réunion .

Les séances sont nocturnes évidemment.

Hier soir nous étions 7, dont une fille.

 Je dois dire que j’ai été bluffé par la proximité et le soin qu’apporte l’entraineur à chacun.

Nous avons fait des séries de 200.

J’aime pas les 200. Je n’aime pas me dépouiller sur des distances aussi courtes : j’ai l’impression d’être en permanence au bord du claquage. La météo hier soir était particulièrement propice au claquage : chaleur mais vent frais au ras des mollets, pluie donc chaussée glissante.

Nous avons commencé la séance dès que le groupe a été formé. Ce n’est donc pas comme au VRC où on fait sa séance à la carte. Non, il y a là un horaire et un groupe : un seul menu disponible.

Le coach, Owen Cabon court avec nous. Jeune, ultra sympa, rapide, très rapide.

En début de séance, après l’échaufement, Owen sort sa feuile avec les objectifs de chacun pour la séance du jour. Chacun avait donc son temps précis pour les 200 à la demie seconde près.

Temps de course = temps de récup

2 fois 120 mètres cool

2 fois 120 mètres en progressif … ça veut dire qu’on a couru 5 – 6 mètres à la cool et qu’on s’est tous tiré la bourre en jouant des coudes : drôle : il y a une vrie bonne ambiance.

Puis les 2 fois 4 fois 200.

Aujourd’hui j’ai mal aux jambes, preuve que la solicitation muscullaire à ces allures n’est pas la même.

En septembre je ferai un test qui me permettra d’avoir accès à mes temps idéaux pour chaque séance : le rêve.

Owen m’a corrigé deux choses : mes bras en m’indiquant un mouvement plus approprié et mon regard, trop bas lors de la course.

Je suis remotivé, je sens que je vais techniquement progresser.

J’ai hérité d’un binôme,un mec de mon âge avec lequel je me suis battu pendant les séances. Pile comme moi, 39 au 10 kms.

Le VRC m’aura donné le goût du club, m’aura fait considérablement progressé mais j’ai peu êtr été dans un club trop grand pur mes perf ; au CSM je me sens plus à l’aise.

A suivre …

 

Roger More

7 juin 2009

Je préfère celui là à « double O ».

Je suis content !

Toute la quinzaine j’ai espéré voir Roger brandir cette coupe des mousquetaires  : bravo Roger.

Face de blinis a eu beau serrer les poings de temps en temps tu as serrer les points tout le temps.

Extraordinaire maîtrise dans le premier, les aces du tie break du second et pas le petit bras pour conclure sur la balle de match : grand champion.

On retiendra aussi le petit cousin de Nadal faisant irruption sur le court et surtout la tentative de crochet de Gachassin : MDR … le coup passa si loin ! Du haut de la tribune présidentielle notre ami Gachassin a probablement cru pour la première fois de sa vie coller un bourre pif a quelqu’un. Parce qu’à la régulière Jean décoche des bourres genoux aux plus grands voire exceptionnellement des bourres hanches aux nains. Sacré Jeannot, j’imagine la scène si tu l’avais descendu … le scandale !

On retiendra la stoïcisme de la nouvelle égérie de la Fondation Brigitte Bardot, j’ai nommé Tatiana Golovin. Elle a commenté les 3 sets avec un pigeon posé sur la tête.

 Et aussi à lire dans le parisien d’aujourd’hui  le récit de la merveilleuse soirée de Richard coeur de Fion en boite à Miami. Richard voulait probablement faire ami ami à Miami. Témoignage touchant dans le Parisien dimanche de cette femme qui clame avoir passé sa soirée avec Richard et même l’avoir embrassé, enfin pas une pelle quand même parce que son petit copain était là et qu’il ne vit pas bien l’histoire bien qu’il la vît bien. On ne sait pas de quel petit copain on parle. Cher Richard, J’aimerais être un jour comme tes contrôles, positifs. En attendant prends exemple sur Roger Federer qui sait fédérer sans faire durer le spectacle. Le spectacle c’est toi, il n’a que trop durer, reviens aux affaires et fais nous rêver en jouant les lignes en toute légalité.

ça braille partout

2 juin 2009

La nouvelle star … ça braille. Bonne nouvelle, ça ne va pas brailler longtemps, c’est l’épreuve des demies finales qui se déroulent … à 3 ! Va comprendre ! M6 n’est pas encore une grande chaine de sport. Les budgets sont limités, les effectifs compressés.

TF1, ça braille pas bien fort. Match de foot amical. Je préfère un match inamical, plus d’engagement, plus de passion.

Le stade est vide. Le match se déroule à guichets ouverts chez les Verts. Le chaudron est froid. On joue à Geoffroy, Guichard est resté à la maison.

Et le nom des joueurs … inscrit en Braille dans leur dos.

Je ne comprends pas.

Un hommage aux mal / non voyants ?

Ma connaissance du Braille est limitée, je croyais que le Braille via le toucher permettait aux aveugles de lire.

Ce soir les voyants ne peuvent pas lire le non des joueurs sur les maillots et à moins qu’à la fin de match une floppée de non voyants envahissent le stade et passent la main dans le dos des joueurs … ils ne peuvent pas plus lire le nom des joueurs !

Alors c’est quoi l’intérêt ?

C’est peut être destiné aux joueurs vu qu’ils voient pas le ballon.

L’amour est aveugle dit on !

Le public n’est pas amoureux de Domenech, ça raille et ça braille « Domenech démission », en guise de fin d’émission sur la 1 !

Mais Raymond comme d’habitude reste sourd aux critiques !

Sortie éponyme

1 juin 2009

Deux sorties ce week end … peut être trois car le week end n’est pas fini et ce lundi après midi pourrait m’offrir une fenètre pour un troisième run.

Premier run d’une petite heure autour du grand lac du Bois. Beaucoup de voitures, RG oblige.

Premier tour clock wise … personne de connu !

Serai je devenu anonyme au Bois?

J’entame un tour du petit lac en reverse … j’ai fait un huit autour des lacs. Américain ?

Sans tirer de valet … je change de sens !

J’attaque le grand lac en reverse et je tombe sur le quartier maître Gilles de K, ce vieux solide avec lequel je passa un an au ministère de la Marine il y a de longues années. Nous nous reconnaissons au premier coup d’oeil, nous nous sommes vus depuis. Gilles s’est mis à la course il y a deux ans et connait under 3 … étonnant !

On se fera un run un de ces jours, il a déja à son actif les 20 de Paris !

J’abandonne Gilles qui était sur la fin d’une sortie de 90 minutes pour rencontrer quelques mètres plus loin Nicolas et Cyril : eux aussi finissent … j’ai dû courir un peu tard samedi !

Nous mettons au point la sortie du lendemain.

Départ 10h00 de la Faisanderie, Parc de St Cloud.

Il fait toujours aussi beau aussi chaud. Nous partons direction Marnes la Coquette, sortie du Parc, quelques centaines de mètres dans ce bled avant de rentrer dans la forêt. Nous zigzaguons en progression rapide. Nous sommes entre 12 et 13 kilomètres heure, il y a longtemps que je n’ai pas couru à cette vitesse sur une sortie qui s’annonce de 15 bornes.

Nous entrons dans le haras de Jardy, un petit tour sans voir un cheval.

Le prochain point répère c’est Versailles !!! Nous commençons à faire de la route.

Est ce un hommage au week end, les pentes succèdent aux côtes dans un itinéraires forestier très sympa. Je dois me souvenir de cet itinéraire pour une sortie vraiment longue au départ du Bois.

Nous attaquons un raidillon beaucoup plus pentu que les précédents, j’ai le coeur haut en bas et très haut en haut, plus haut que jamais car je dépasse ma FCM que je croyais à 192 : je regarde mon compteur à l’agonie pour voir 196 !!! Je soulage l’effort touten continuant à courir, presque sur place.

Descente sur les étangs de Ville d’Avray un peu plus paisible même si mes camarades de jeu relancent.

Retour au Parc de Saint cloud : un bel effort qui me pousse à m’entrainer plus pour retrouver du confort sur ce type de sortie.

A suivre

 

1...34567...62