The Running Community – According to Google

11 janvier 2010

#fullpost{display:inline;}Un post trouvé via Twitter ; extrait de Road Running Community : intéressant !

What Are You Searching For? Google knows. Behind that user friendly search page is a serious data machine. Big brother IS watching and big brother is Google. They own 70% of the Internet search market in the U.S., so it’s a good indication of what subjects people are looking for more information on.

So what did runners look for in 2009? Drum Roll please.

Here for 2009 are top searches related to “marathoning”.

1. half marathon
2. boston marathon
3. marathon record
4. world record marathon
5. derby marathon
6. olympic marathon
7. marathon winner
8. marathon training
9. chicago marathon
10. new york marathon

The half marathon is the number one spot makes perfect sense given the growth in popularity the distance saw in the last year. But “half marathon” wasn’t the fastest growing marathon term. So which “marathon” searches did show the most growth from 2008 to 2009? Google tracks that too.

1. nyc marathon 2009 +1,750%
2. chicago marathon 2009 +1,050%
3. boston marathon 2009 +850%
4. kara goucher +350%
5. kara goucher marathon +300%
6. nyc marathon +90%
7. seattle marathon +80%
8. marathon calendar +60%
9. half marathon +60%
10. ny marathon +50%

Kara Goucher taking up two spots fits with her rise in popularity. It’s initially a bit surprising not to see Meb Keflezighi’s name on the list in light of his fantastic NYC Marathon win. The fact that the race did not occur until November probably didn’t buy him enough time. I bet he ends up in the top 10 in 2010, especially now that he’s running Boston.

But what if you’re not the marathon type and enjoy the shorter races?

Here are the top10 searches for “2009” related to “running”.

1. running shoes
2. running back
3. running lyrics
4. nike running
5. nike
6. free running
7. trail running
8. running world
9. asics running
10. asics

Rising Searches

1. barefoot running +300%
2. under armour +100%
3. running warehouse +70%
4. mac running slow +60%
5. good running shoes +60%
6. running knee pain +50%
7. running calculator +50%
8. mizuno running shoes +50%
9. newton running +40%
10. mizuno +40%

The big headline here is that lots of people seem to be having problems with their Macs, which as a PC user I didn’t think was possible according to the TV commercials. Kidding, kidding. No story was bigger in 2009 than the barefoot running boom, so no shock that it takes home the top spot. I am a bit surprised to see Mizuno taking up 2 spots. As far as running marketing goes, they tend to fly under the radar. Clearly people were interested in seeking them out. No shock to see Newton on the list. They generated a lot of buzz online and on social media sites like Twitter.

try {
var pageTracker = _gat._getTracker(« UA-8238751-2″);
pageTracker._trackPageview();
} catch(err) {}

Citrons pressés

10 janvier 2010

Incroyable : Jal et Barbara se ratent pour une séance de gainage.

Une rencontre qui eut été gainante gainante !

Barabara avait repéré la dégaine de Jal du haut des gradins.

RDV à 10 heures, soit 8 heures d’avance pour une exactitude absolue en matière de gaine.

Jal pourtant toujours prompt à dégainer a dédaigné Barbara sous prétexte d’une buée tenace et d’une surdité précoce.

Rencontre ratée malgré des appels en boucle pour des boucles trop longues : résultat une boucle trop courte d’à peine une heure quinze !

Néanmoins, le Jal adepte virtuel du gainage aura fait du gaynage télévisuel. Le Jal retombe toujours sur ses pattes à défaut de tomber sur ses potes.

Pour moi, ce matin avec Flo dans nos blousons citrons et par un temps givré, nous nous sommes fait une petite sortie en couple de 13 kms : très cool !

Bonne semaine !

 

 

Question d’attitude

9 janvier 2010

Au programme séance de PPG avec Owen au CSM.

Révision du programme, météo oblige.

Départ de la maison pour le parcours habituel, 17.5 kms.

Il neige.

Tout est blanc, les passants baissent le tête et anticipent la glissade emmitouflés dans ce qu’ils ont de plus chauds.

Je suis déguisé en citron, blouson jaune façon gilet jaune de la prévention routière, gants assortis et lunette anti brouillard ; méconnaissable.

Je croise la mère d’une copain de mon fils ; elle ne me reconnait pas ; je confirme, méconnaissable.

Les coureurs sont rares pour un samedi matin ; c’est curieux. Il neige, il fait moins de zéro et il y a un vent assez violent en rafales.

Deux attitudes : ceux qui souffent et ceux qui jouissent.

Les souffrants ont les traits tirés obligés qu’ils sont de courir pour satisfaire un programme, un  rituel où que sais je.

Les autres courrent sous la neige parce que c’est bon ! C’est bon de sentir cette neige, le froid. C’est bon de courir sur du blanc, sur du soyeux sans un bruit.

C’est pas une affaire de volonté ou de mental, c’est une affaire de goût.

J’ai même croisé deux extra jouisseurs : deux blacks en short à 14 / 15 km/h, les traits détendus : du pur plaisir pour eux.

Bon, je me souviens de mes runs torse nu en Espagne cet été … c’était bien aussi.

J’ai couru comme je le voulais avec le coeur bas, doucement pour une bonne séance d’endurance. Coté PPG c’est raté suaf si on considère le dé-enneigement du jardin comme une activité compatible à la course.

 

Snowpark

7 janvier 2010

Un peu moins de 15 kms dans la neige.

J’ai fait de nombreux posts sur la neige dans le Bois : je pourrais les ré-écrire. Le Bois est plutôt un endroit sal, sauf pendant ces courtes périodes où la neige immaculée recouvre la saleté : j’aime !

RDV sur notre cher parcours de Longchamps, direction les allées de Bagatelle pour un cut à 45° vers la nouvelle piste de Puteaux.

Ell aussi toute blanche mais validée par le Jal en termes d’adhérence. De mon coté, je ne me posais pas de question, j’avais la réponse. Un peu comme on valide l’adhérence d’une Formule 1 mais comme on ne valide pas l’adhérence d’un gros 4×4. Nico et Den’s qui étaient avec nous sont plutôt de nature hybide, forte adhérence mais vélocité, sorte de Touareg V2 engagé dans le Dakar.

Bref, nous avons envoyé 8 x 250 mètres avec 150 mètres de récup trottée ce qui fait 8 tours de pistes.

Lourd et encore froid j’avais décidé de faire les 250 mètres à 15 km/h ce qui veut bien sûr dire que je les ai fait tout seul en regardant au loin les autres.

J’ai la satisfaction de ne pas m’être blessé : je progresse en sagesse et en raison car je me suis souvent fait mal sur ce type de séance. Il faut bien progresser en quelque chose puisqu’en matière de course à pied … ce n’est pas ça.

Les gars ont plutôt tourné en 18 km/h.

retour au calme tranquille au niveau de l’allure pédestre à bloc au niveau de l’allure cardiaque.

Je vais tenter une sortie longue ultra lente ce week end et ce sera mon programme dominical de janvier : des séances axées sur la perte de poids et l’endurance.

Samedi matin en revanche, séance ludique au programme de celles qui nous ont toujours manquées : une séance avec des éducatifs. Les courbatures seront sûrement au programme, que demandez de mieux pour se remettre en forme !

SLBBN – Sortie longue au Bois de Boulogne en nocturne

6 janvier 2010

Soirée de reprise au club

Une sortie longue dans le bois, idéale pour faire connaissance avec les membres du groupe. Allure faible et égale pour tous, on devrait pouvoir parler.

C’est sans compter quelques détails …

L’allure faible est faible pour les uns mais par pour les autres ou plutôt pas pour l’autre, le gros avec ses kilos en trop, moi !

Je les entends tous dire qu’ils ont mangé pendant le réveillon, pire bu de l’alcool. « J’ai pris deux kilos », ces maigroulets comparent leurs poids … « 72 ce matin », « et moi, 75! » Et je ne retiens que les plus lourds. Et puis il y a moi, 84 kilos ; si encore j’étais le plus grand… Fab si tu me lis, tu veux pas adhérer au club ? Nous pourrions lancer une section lourd.

L’allure est régulière enfin régulièrement en hausse jusqu’à me trouver seul sans plus voir les gars qui me précèdent et entendre un groupe de trois filles qui me talonnent mais ne m’ont jamais passé. J’exagère … c’est sans compter sur la gentillesse de Owen le coach qui ne m’a jamais laché (je ne suis pas certain que ce soit bon signe à la réflexion)

Heureusement il y a les points de regroupement aux quelques feux rouges : une opportunité pour socialiser. Mais comment faire ? Comment faire pour te faire des potes que tu n’as aucune chance de reconnaitre dans une semaine à moins d’avoir un scanner rétinien sous la main. C’est l’effet météo : tous les gars avaient des bonnets descendant jusqu’aux yeux et des cols/écharpes montant jusqu’aux yeux.

Pas sûr que mes seuls indices, leur foulée et leurs yeux me permettent de les reconnaitre dans une semaine. Quoique … « bon pied, bon oeil ».

J’ai quand même eu la satisfaction de courir et de tchacher un peu avec le Jal qui me semble en grande forme et qui m’a gratifié de trente minutes de discussion avec Owen sur les osteoblastes …

Il faut savoir que le coach est chercheur, spécialisé sur les osthéoblastes et que le Jal sait tout sur tout, notamment sur la génétique depuis ses tests sur 23andme.

Et nous voila parti en pleine descente du Bois de Boubou à discuter pouvoir des ostéoblastes et contre pouvoir des osthéoclastes, sécrétion de collagène, production de proteines, prolongement cytoplasmique permettant l’agrégation avec d’autres cellules jusqu’à l’emmurement total, état dans lequel on appelle l’ostéoblaste un ostéocyte !

Eh oui lecteur footballeur, je sais, tu ne te mettras jamais à la course à pied à la lecture de ces lignes.

Quant moi, malgré un inconfort réel, j’ai adoré ma soirée : du physique, de la physique bien loin de la branlette du publicitaire et de ses congénaires qu’on génère dans ce métier.

Une bonne reprise, 13 kms à 11 de moyenne, 0° voire moins.

Première sortie longue en 2010

3 janvier 2010

Sortie longue ce matin, à jeun, à froid, dans le froid.

Rubrique mode : j’essayais pour la première fois un haut acheté aux USA en octobre : top mon top.

Un Ralph Lauren avec capuche intégrée : mise à part le fait que tu peux croiser la terre entière sans que l’on te reconnaisse, mise à part le fait que tu ressembles plus à un homme grenouille qu’à un coureur cet achat est parfait pour le temps de ce matin … et visiblement celui de la semaine à venir. Température négative au programme toute la semaine.

Départ à la cool ce matin, direction l’Ile Marrante. Passage de la barrière en solo bien que je vois du coin de l’oeil un groupe de colombiens bien connus prêts à s’élancer. J’ai envie de profiter de ma sortie, de mon bien être, de ma tranquilité … et je sais que je les prendrais au retour.

Je me faufile le long de la barrière … et j’accélère le long de la Seine.

J’adore ce temps, c’est un temps de course : froid beau et sec du genre de celui que nous n’aurons jamais pour le semi marathon de Paris.

Je suis lourd … 84 kgs hier soir sur la balance et je sens chaque kilo en trop. Je faisais 9 kilos de moins quand j’ai tapé mon record au semi il y a deux ans … J’ai donc du boulot sur tous les plans : course à pied et régime et j’attaque dès cette semaine sur tous les deux fronts.

Je vais me bouffer de la proteine et des kilomètres histoire de retrouver un peu plus de plaisir.

J’atteinds la barrière, marque de passage de la mi – parcours … et je m’étire en attendant mon groupe ; j’aurais fait la première partie du parcours à un peu plus de 10km/h.

Je vois mon peloton arriver façon cycliste : très étiré. Ils se sont tirés la bourre pour le dernier mille … j’ai bien fait de partir devant.

Nous rentrons tous ensemble, enfin presque, je pars devant avec Guilhem et Stéphane, mes vieux compagnons d’entraînement de marathon en 2000, mon premier marathon. Souvenir souvenir comme à chaque fois. Nous accélérons, nous posons Stéphane.

Retour tranquille pour reprendre le reste du groupe.

Au final, 17.5kms à 11 km/h.

Un peu rapide, le coeur trop haut … mais quel pied !

 

Le marathon de MONSIEUR Fabrice Auclert !!!

30 novembre 2009

dimanche, La Rochelle. Préparé à distance avec Coco. Objectif : moins de 4 heures.
Depuis avril 2005, j’essaie de redevenir under4.
Et objectif atteint : 3h59′15 après une course que j’ai enfin maîtrisée. Comme si je me voyais du dessus. Je me suis pas fait bouffer par le stress, le chrono ou la météo.
Aussi, parce que j’ai fait une prépa’ dans les clous, malgré les difficultés pour aller faire les séances.
Ensuite, le plan de course, discuté avec Coco, a été respecté. Pour la première fois, je suis parti lentement. 12 minutes après 2 km, c’est lent (le départ est très lent, on marche sur les 200 premiers mètres). Ensuite, 11’30 sur les deux suivants.
Et ensuite, entre 5′35 et 5′40 jusqu’au bout si possible.
Le temps idéal était de 3′57.
Au semi, je passe en 1h57,15. A mi-parcours, j’ai un matelas du 1′15 sur le temps prévu, et de 2′45 sur les 4h.
Je décide de ralentir un peu en me disant que je vais essayer de faire le même semi. Pourquoi ? Car, en théorie, ça pourrait me permettre de passer sous les 3h55.
Jusqu’au 33, je suis dans les clous. J’ai même rattrapé le ballon des 4 heures qui est plutôt sur du 3h55 (il s’arrête 30 secondes à chaque ravoti, et il est parti 2′30 avant moi). Je commence à perdre du terrain quand la pluie arrive. du 35 au 38, c’est pluie glaciale + vent + crampe à la cuisse gauche sur la descente après le 35e de mémoire. là, j’ai pensé à Yves à NY.
Et je fais les cinq derniers en serrant les dents, sans regarder le chrono une seule fois.
A l’arrivée, les 4h sont vaincues. Je pensais être en 3′58. Mais heureusement, que j’ai pas maté mon cardio car j’aurais psychoté.
En fractionné, ça donne : 56 min, 55 min , 56′30 , 1h11 pour les 12 derniers.
Je perds mes 3 minutes sur les 7 derniers.
Dans mes marathons précédents, j’aurais marché au moment où j’ai ressenti la crampe. J’aurais marché 30s ou plus, et je serai reparti (si possible). Mais là, j’ai serré les dents, car le temps était “koh-lantesque”, parce que je savais que le plus dur était passé (j’ai pas aimé le passage du 35 au 38), et surtout il fallait que j’atteigne enfin un objectif.
Donc, super content. Et content d’avoir écouté Cocoach du début à la fin. De ne pas m’être grisé entre le 5 et le 25 alors que j’avais un cardio à 82% et les jambes pour aller plus vite.
Sinon, j’ai bcp aimé le marathon de la rochelle. L’organisation, le parcours (avec ses deux boucles) et finalement très roulant, et l’arrivée sur le vieux port entre les tours… magique ! Seul le départ est touchy pour les mecs avec le coude, où on marche. Pour les vétérans 2 et 3, et les filles, il y a un autre départ, plus fluide apparemment.
Quant à la pluie et le vent, ça fait partie du deal. Le vent a soufflé mais on s’habitue. La pluie, c’était plus chiant, car elle était glaciale et le long du parc d’expo, c’est ouvert au vent. Vraiment l’impression de reculer alors qu’on est au 35e. Là, j’en ai aussi ramassé plein.
En 2010, je pense faire que du semi pour progresser. Suivant les résultats au printemps, je ferai p-e un marathon à l’automne. Pourquoi pas La Rochelle.
Bises à tous.

Je n’ai pas le choix dans la date

29 novembre 2009

Ce sera janvier !

La date de la reprise, reprise de la course sérieusement et reprise de l’écriture : noicir des pages sous le titre de Under3 me manque. Pourtant si je me fie au traffic sur ce blog, j’aurais tort de me soucier de quoi que ce soit : under3 est visité par 300 personnes par jour.

Quoi que … que j’écrive de nouveaux posts ou pas, le traffic reste stable … quel est alors l’intérêt d’écrire quoi que ce soit de nouveau ?

Le plaisir, celui de l’auteur plus que du lecteur.

Back to run, pour l’instant je trotte quand je peux et je ne peux pas. Les sorties se limitent à quelques kilomètres volés le week end.

Ce matin, un peu plus de 15 bornes, presque 8 kms seul en compagnie de Aaron, il y avait longtemps … et le retour fait avec deux potes Guilhem mon mentor et Stéphane mon compagnon débutant il y a 10 ans.

Il n’est jamais facile de courir après un dîner chez Jako, il faut gérer  le trop et le pas assez, trop d’alcool pas assez de sommeil.

J’ai fait la première moitié à 10.5 bien posé dans le vent et j’ai nettement accéléré avec ces deux fondus pour flirter avec les 13 de moyenne sur le retour, assez vite le deuxième magnums de Saint Emilion a repris le dessus sur les 3 pintes de Ben &Jerry : un rude combat !

Il y a 15 jours, c’était pratiquement mon allure moyenne sur le semi de Boulogne course à,laquelle j’ai souvent été inscrit mais que je courais pour la première fois : pas mal.

Un beau tee-shirt, c’est déja ça et une bonne ambiance avec les croisements successifs permettant d’apercevoir les champions et les plus lents.

Semi bouclé en 1 40, en accompagnateur de Manu pour son premier semi, bravo Madame. Le team BAT , très présenttoujours très en verve et chaleureux, intéressé de principe par une Emmanuelle la surnomma Manulabombasse. Jal et Denis en moins de 1 30 : attendez moi pour le semi de Paris les gars !

De son coté ma Flo bouclait son semi en 1 55 escorté par Yann Guivarc’h, le playb aux allures de bodygard. Objectif moins de deux heures, objectif atteint.

A défaut de course et de sujets de récit, l’actualité m’a souvent incité à prendre la plume : Titi bien sûr, le football en général, les français et notre attitude face au sport, nous qui sommes si nobles à la place des autres … grrrrr

Roselyne sort nous le vaccin contre le N1H2, le virus de la connerie dont l’épidémie ne fait pas assez de victime!

Faible post si jamais certains ont été fort, ce sera pourtant le seul probable avant Noël.

Kenavo

 

Air France : vol en classe affaire

27 octobre 2009

Run in Boston ….il est rare que je n’écrive pas sur place …

Pas le temps  lors de ces trois jours express passés aux USA, deux jour à Boston et une journée sans même une nuit à NYC.

Le problème de ne pas dormir à NYC c’est surtout de ne pas s’y réveiller et de manquer le run matinal dans Central Park.

J’y étais le 21, c’était l’automne, il faisait beau, le park s’offrait son été indien et moi une journée de meetings.

Je suis arrivé à Boston à 15h00 le vendredi ; enfin j’aurais dû y arriver à cet horaire.

Malheureusement passager d’Air France, j’y suis arrivé en retard après un voyage dans un fauteuil totalement défoncé. Cette compagnie est fabuleuse communiquant sur le ciel devant devenir le plus bel endroit de la terre … on y est pas …

Air France va nous vendre une business class ou éco au même prix quel que soit l’appareil … c’est assez logique pour auant que les appareils soit comparables et offrent un niveau de qualité homogènes : c’est très loin d’être le cas, les 747 400 étant hors d’âge à l’image des alcools qui ne sont plus servis en Classe affaires.

Dès le décollage j’ai demandé un scotch. Il n’y en avait pas à bord. Pourtant celui qui servait probablement depuis de nombreuses semaines à fixer mon accoudoir n’adhérait plus. Un vol sans accoudoir c’est long.

Air France succombe peut être au revival que certaines marques nous font vivre : poussons le concept !

A quand les vols sur 707 ?

Et à ce train là, pourquoi pas les Constellations avec un stop en Islande, l’économie islandaise en a bien besoin.

Dans ma grande chance j’ai encore hérité d’un 747 au retour, du même numéro de siège mais coup de chance, ce n’était pas le même appareil.

Une chose est sûre, voler avec Air France, c’est du vol !

20 kms de Paris 2009 : résultats en ligne

12 octobre 2009

Ca y est les résultats sont en ligne, les voici :

HOMMES
1. Dieudonné Disi (RWA) en 59’33″
2. Luka Kanda (KEN) à 01″
3. Michael Tesfay (ERI) 01″
4. Samson Kiflemarian (ERI) 03″
5. Patrick Korir (KEN) 05″

FEMMES
1. Mirriam Wangari (KEN) en 1’05’30″
2. Agnes Katunge (KEN) à 14″
3. Sarah Chepchirchir (KEN) 01’36″.
4. Emily Rotich (KEN) 02’11″
5. Samira Mezeghrane (FRA) 05’16″

Oui, bien sûr si vous aussi avez subi cette légère contre performance, inattendue, décevante, frustrante après tant d’entraînements, injuste, écoeurante … qui vous voit ne pas être dans le top 5, il vous faudra patienter.

Au son strident des bip des puces au passage de la ligne, on imagine les informations sur le temps arrivant en rafale sur les PC des organisateurs.

Questions :

 le matériel est il en cause ?

les données se sont elles crashées ?

Je me suis procuré ci-dessous une photo du matériel visiblement en bon état.

250pxmachineaecrirearabe.png

Ne croyez pas que cet appareil soit responsable d’une certaine lenteur dans le traitement de la donnée.

Les données se sont elles crashées ?

Peut être ..  car on sait que l’armée de l’air a du mal à gérer les rafales et l’on attend d’une minute à l’autre ci dessous, une déclaration de l’organisateur en chef :

morin.jpg

Bon, plus sérieusement, on les a quand les résultats ?

Puisse l’armée de l’air, en brasser un peu moins, être terre à terre, ne pas nous faire mariner et nous donner nos résultats !!!

 

 

 

 

12345...62