Cancale – Saint Malo, un semi Boston !

Un semi Bostonne, avec l’accent.
J’ai couru il y a deux ans le marathon de BOSTON. J’avais bien repéré le parcours et ses difficultés majeures.
J’avais aussi préparé un bracelet avec un pace au mile adapté au relief du parcours.
J’avais noté que le premier mile devait être le plus rapide, nettement le plus rapide avec de mémoire un 6 44 d’entrée de jeu sur une base d’un marathon en 3 heures.
c’est toujours inquiétant d’avoir à bombarder sur le premier mile. C’est encore plus inquiétant quand comme moi on arrive en retard sur la ligne et que l’on constate qu’elle très étroite : il y a deux départs successifs à Boston.
Bref j’étais parti à la bourre tout en bouclant le premier semi en 1h 30, exactement dans les temps prévus. Le deuxième semi fut plus compliqué, plus lent : 2 heures ! Probablement la plus belle « branlée » de ma vie sur marathon. Cela faire Boston à 12km/h je crois que je signerai aujourd’hui… On vieillit…
J’avais explosé.
Le premier semi m’avait demandé énormément d’effort, beaucoup plus que prévu car comme sur le Cancale Saint Malo ce n’est pas une ou deux difficultés qu’il faut gérer mais un parcours vallonné du début à la fin sans aucun plat.
J’étais en forme avant Boston malgré une grosse gastro trois semaines avant : j’avais tapé 1h26 au semi de Paris, c’était l’année de mes moins de trois heures, mais ce n’était ni le jour ni surtout le parcours.
Je n’avais pas géré, tout le temps à l’attaque et à la relance.
J’ai fait l’inverse à Saint Malo car à court de forme.
J’ai ralenti dans les deux 3 côtes majeures pour les passer à un 10 km/h : j’ai été doublé par des mecs suffocants sur les 4/500 mètres de côtes. Moi, j’étais bien enfin comme on est bien dans une côte. J’anticipais le haut de la côte et la relance si bien apprise à tourner autour de l’hippo : le sommet de la côte aux 3000 et la relance pour boucler les 3500 mètres de tour complet.
Arriver frais en haut d’une côte c’est un régal. Les autres se relâchent satisfait d’avoir vaincu le sommet, à bout de souffle ils ralentissent. Et toi, après 500 mètres de petits pas tu envoies à plus de 15km/h. Ceux qui t’ont doucement doublé dans la côte te regardent vite passer, voire s’écartent au son d’un « pardon » autoritaire, c’est con mais c’est bon.
A tous ceux qui veulent préparer Boston, courez ce semi.
La vue, normal c’est la Bretagne est à couper le souffle et l’ambiance top, normal c’est la Bretagne !

2 Réponses à “Cancale – Saint Malo, un semi Boston !”

  1. CoolMax dit :

    Et ça donne quoi en temps un cancale saint malo à court de forme ?

Laisser un commentaire