Archive pour juin 2010

Exclusif démission de Jean Pierre escalette : la discussion entre Bachelot et Sarkozy à son sujet

Mardi 29 juin 2010

http://dai.ly/bK6Hi0

J’aime la poésie allemande

Lundi 28 juin 2010

Cette déclaration n’émane pas d’une joie intense à l’idée de travailler pour le compte d’un gros et nouveau client allemand dont la marque résonne avec l’icône poétique du reggae : Bob Marley and the Wailers.
J’aime Goethe!
j’aime sa poésie, ses récits, sa justesse.
Aussi j’ai été ravi à l’écoute, à la vue de ce merveilleux quatrain déclamé par la Mannschaft à la National Team anglaise. Sehr Gut, sehr Goethe.
Certains esprits fermés crieront à la Faust d’arbitrage juste avant l’entre’acte entrevoyant d’une fin de représentation potentiellement différente. A ce compte là, si nous n’avions pas eu Domenech notre poète national appartenant au cercle des poètes disparus avec entre autres Lemerre et Santini, où en serions nous ?
Goethe appartenait au mouvement des illuminés de la Bavière. La plupart s’accorde à le penser. Sans grande conviction sur ce sujet précis, je suis en revanche catégorique sur la non appartenance de Franck Ribéry à cette mouvance. Chez Franck l’énergie ne monte pas jusqu’à l’ampoule. Ces illuminés de la Bavière avait un but ce qui sonne déjà mal à l’évocation de Franck Ribéry.
J’ai moi aussi des affinités électives et j’avoue que les anglais à la maison, c’est mieux que les allemands à la maison même si j’aurai revu avec plaisir une nouvelle guerre des Malouines.
L’Allemagne éliminera l’Argentine avec des buts à la clefs de part et d’autres.

Cancale – Saint Malo, un semi Boston !

Mercredi 23 juin 2010

Un semi Bostonne, avec l’accent.
J’ai couru il y a deux ans le marathon de BOSTON. J’avais bien repéré le parcours et ses difficultés majeures.
J’avais aussi préparé un bracelet avec un pace au mile adapté au relief du parcours.
J’avais noté que le premier mile devait être le plus rapide, nettement le plus rapide avec de mémoire un 6 44 d’entrée de jeu sur une base d’un marathon en 3 heures.
c’est toujours inquiétant d’avoir à bombarder sur le premier mile. C’est encore plus inquiétant quand comme moi on arrive en retard sur la ligne et que l’on constate qu’elle très étroite : il y a deux départs successifs à Boston.
Bref j’étais parti à la bourre tout en bouclant le premier semi en 1h 30, exactement dans les temps prévus. Le deuxième semi fut plus compliqué, plus lent : 2 heures ! Probablement la plus belle « branlée » de ma vie sur marathon. Cela faire Boston à 12km/h je crois que je signerai aujourd’hui… On vieillit…
J’avais explosé.
Le premier semi m’avait demandé énormément d’effort, beaucoup plus que prévu car comme sur le Cancale Saint Malo ce n’est pas une ou deux difficultés qu’il faut gérer mais un parcours vallonné du début à la fin sans aucun plat.
J’étais en forme avant Boston malgré une grosse gastro trois semaines avant : j’avais tapé 1h26 au semi de Paris, c’était l’année de mes moins de trois heures, mais ce n’était ni le jour ni surtout le parcours.
Je n’avais pas géré, tout le temps à l’attaque et à la relance.
J’ai fait l’inverse à Saint Malo car à court de forme.
J’ai ralenti dans les deux 3 côtes majeures pour les passer à un 10 km/h : j’ai été doublé par des mecs suffocants sur les 4/500 mètres de côtes. Moi, j’étais bien enfin comme on est bien dans une côte. J’anticipais le haut de la côte et la relance si bien apprise à tourner autour de l’hippo : le sommet de la côte aux 3000 et la relance pour boucler les 3500 mètres de tour complet.
Arriver frais en haut d’une côte c’est un régal. Les autres se relâchent satisfait d’avoir vaincu le sommet, à bout de souffle ils ralentissent. Et toi, après 500 mètres de petits pas tu envoies à plus de 15km/h. Ceux qui t’ont doucement doublé dans la côte te regardent vite passer, voire s’écartent au son d’un « pardon » autoritaire, c’est con mais c’est bon.
A tous ceux qui veulent préparer Boston, courez ce semi.
La vue, normal c’est la Bretagne est à couper le souffle et l’ambiance top, normal c’est la Bretagne !

Va te faire enculer … fils de pute

Lundi 21 juin 2010

Depuis des mois je n’écris plus sur mon blog, mais là, la plume me chatouille.
pour la première fois de ma carrière de supporter, je suis d’accord avec Nico. Je ne l’aurais pas dit dans ces termes, je l’aurais dit plus tôt. En fait à chaque intervention de ce Raymond j’ai pensé comme Nico.
A accepter l’inacceptable, nous nous retrouvons la risée du monde entier.
Nous incarnons la lâcheté et l’affairisme, les clans et la cooptation acceptés sein de la fédération, assemblée démocratique comme le disait Roselyne, mais assemblée fédérant 2 millions de licenciés, et représentant notre pays. N’ayons pas honte, puisque tout le monde le tolère. La presse est stigmatisée, L’Equipe plus que la presse, mais rappelons que nous sommes dans un pays libre, quoi qu’en dise certains. Les journalistes font leur boulot, dénonçant ce qui est inacceptable pour moi : la corruption, le laisser aller, les chasses gardées …
C’est tout un système qui éclate au grand jour et tant de tolérances qui nous explose au visage.
Le Karcher de Sarko ?
La claque de Bayrou ?
Au moins des tentatives de réactions.
Comment s’étonner qu’un crétin comme Nicolas Anelka n’est de respect pour rien ni personne? Le système scolaire fabrique des miliers de mômes comme lui, on trouve la moitié d’un pays pour s’insurger quand on veut couper les allocs aux parents d’enfants absents à l’école … celui qui est contre ça ne peut qu’applaudir Nico, Domenech, Evra …
On tolère tout.
Celui qui crache sur les flics et leur quotidien face aux simili Nico : tais toi ou pense la prochaine fois, regarde le résultat.
Que dire quand tous les jours des gosses vont jusqu’à poignarder leurs profs et les agonir d’insultes. Combien de prof ont ils entendu « va te faire enculer ? » sans que personne ne s’en émeuvent fondamentalement : un gamin serait il renvoyer de son école pour ça ?
Ce groupe de l’Equipe de France n’est rien d’autre qu’un petit gang se protégeant. un gang de black by the way car les blancs sont marginalisés et les beurs dehors. Out les Benzema, Ben arfa, Nasri : est ce vraiment un hasard de penser que les 3 arabes soient sortis de cette équipe ? A d’autres ? Nasri au moins avait sa place.
C’est la loi de la cité qui règne : cette intégration ratée est à l’image de notre société.
Comment imaginer que TF1 se laisse forcr la main pour une intervention de Ribéry, comment imaginer qu’on le laisse nous présenter des pseudo excuses.
Sans être réac, place maintenant à l’ordre.
J’attends une vague de démission à la Fédé : dehors les vieux, place à l’exigence.
Laurent Blanc aura le respects de joueurs, espérons qu’il constitue son équipe sur des bases de mental et d’esprit autant que de prétendue valeurs sportive.
Rama, prends la main et Bachelot, la baleine va nager avec tes congénaires au larges des côtes sud Africaine.
Et surtout … j’attends de voir si on peut baiser des putes mineures sans être inquiété, j’attends de voir si il existe une vraie justice pour tous dans ce pays, car nul n’est censé ignorer la loi , et moi quand je dis au fisc que je ne savais pas, quand je dis à un flic que je ne savais pas, j’ai beau pas savoir je prends toujours cher, à toi Franck.