• Accueil
  • > Archives pour juillet 2009

Archive pour juillet 2009

VLV en 30 / 30

Jeudi 16 juillet 2009

Il y a longtemps que je n’ai pas titré, pas titré sur la course à pied.

Depuis trois semaines je cours.

Je n’écris pas mais je cours !

Le week end dernier, 4 jours dans le sud, 4 sorties sur les chemins côtiers à proximité de Saint-Trop.

Il fait chaud voire très chaud, ça monte ça descend, il a du sportif … du dimanche.

Le clou de mon week end c’est une sortie de 17 kms à 11.6 de moyenne, final à 12h15 en plein cagnard. Au cours de cette course, je devais faire des courses. Des tomates, des oeufs et des petits oignons frais …rien de bien lourd mais tout de même, cela ne favorise pas l’équilibre. J’ai porté ce léger fardeau pendant les 5 derniers kilos, mes kilos les plus rapides. J’avoue, péché d’orgeuil avoir ressenti un vrai plaisir à doubler un mec dans une côte … je devais être à 13.5 km/h avec mon »panier à provision »au bout du bras … le mec agonisait à un petit 11 dans la côte. Je me suis attaché à arriver vite et silencieusement …

Petit plaisir, après tout je suis un arrogant de parisien !

Ceci pour dire que les sensations reviennent !

J’ai dû bouffer 300 kilomètres en trois semaines.

La masse graisseuse commence à bouger de plus de 20 je suis maintenant à 17, 16.4 hier soir avec un poids stable le soir à 80 kgs.

D’expérience je sais que le poids va commencer à chuter dans la foulée de la MG mais pas simultanément, il y a un délais probablement un jeu à somes nules entre masse graisseuse et masse musculaire.

C’est pas simple en pleine période du rosé !

Ce midi sortie très courte avec Jalleau et Flo pour un VLV effectué sur les 3.7 kms du tour de l’hippo : 30/30. Nous avons fait le tour en hommage à François Premier et  sa victoire contre les Suisses dans la banlieue Milanaise de Marignano.

Comme le dit Jalleau, ce n’est même pas notre vitesse marathon bien que nos V nous aint vu flirter avec ls 18 kms/h …le pb c’est le lent.

Je vais essayer de remettre cela demain, façon TV/AV /TV, on verra, on essayera de courir en l’honneur de Jeanne d’Arc et d’aller chercher les 14 31 dans une chaleur de circonstance, si c’est comme aujourd’hui, digne d’un bûcher.

Le club SM de Puteaux

Mercredi 8 juillet 2009

Je me suis inscrit au Club SM de Puteaux sur les conseils d’une amie Punk reconvertie et d’un pro de la Réunion .

Les séances sont nocturnes évidemment.

Hier soir nous étions 7, dont une fille.

 Je dois dire que j’ai été bluffé par la proximité et le soin qu’apporte l’entraineur à chacun.

Nous avons fait des séries de 200.

J’aime pas les 200. Je n’aime pas me dépouiller sur des distances aussi courtes : j’ai l’impression d’être en permanence au bord du claquage. La météo hier soir était particulièrement propice au claquage : chaleur mais vent frais au ras des mollets, pluie donc chaussée glissante.

Nous avons commencé la séance dès que le groupe a été formé. Ce n’est donc pas comme au VRC où on fait sa séance à la carte. Non, il y a là un horaire et un groupe : un seul menu disponible.

Le coach, Owen Cabon court avec nous. Jeune, ultra sympa, rapide, très rapide.

En début de séance, après l’échaufement, Owen sort sa feuile avec les objectifs de chacun pour la séance du jour. Chacun avait donc son temps précis pour les 200 à la demie seconde près.

Temps de course = temps de récup

2 fois 120 mètres cool

2 fois 120 mètres en progressif … ça veut dire qu’on a couru 5 – 6 mètres à la cool et qu’on s’est tous tiré la bourre en jouant des coudes : drôle : il y a une vrie bonne ambiance.

Puis les 2 fois 4 fois 200.

Aujourd’hui j’ai mal aux jambes, preuve que la solicitation muscullaire à ces allures n’est pas la même.

En septembre je ferai un test qui me permettra d’avoir accès à mes temps idéaux pour chaque séance : le rêve.

Owen m’a corrigé deux choses : mes bras en m’indiquant un mouvement plus approprié et mon regard, trop bas lors de la course.

Je suis remotivé, je sens que je vais techniquement progresser.

J’ai hérité d’un binôme,un mec de mon âge avec lequel je me suis battu pendant les séances. Pile comme moi, 39 au 10 kms.

Le VRC m’aura donné le goût du club, m’aura fait considérablement progressé mais j’ai peu êtr été dans un club trop grand pur mes perf ; au CSM je me sens plus à l’aise.

A suivre …