Archive pour mars 2009

marathon de Paris 2009

Dimanche 29 mars 2009

Dans une semaine ce sera fini ! Terminés les 42 kms, distance avalée !

15h30 … vous serez restaurés, les pattes en l’air, les pates dans le ventre.

Ce matin avec Jal nous avons fait sa dernière répétition : 3 tours d’hippo à 13.5 km/h, son allure cible au marathon, le tout logé dans

une sénace de 18 kms (un peu moins) pour moi et de 23/25 bornes pour Jal.

Bonne nouvelle : il est frais ! Il a été plus véloce, plus rapide mais je le sens mur pour un negative split.

Bien sûr, nous sommes tout de suite partis plus vite ! Respecter une allure décidée 15 secondes plus tôt … ce n’est pas notre genre.

Nous avons bouclé le premier tour en moins de 15’30 donc en un tout petit plus de 13.5 !

C’est vite et c’est lent.

C’est vite en terme de sensation versus les autres coureurs car nous avons beaucoup doublé, c’est vite versus le coeur et les jambes qui me concernant ne sont pas au niveau.

C’est lent … versus nos derniers entrainements communs, il y a deux ans.

Alors que je me suis gelé dans les premiers kilos, j’ai eu très très chaud à la fin du premier tour.

J’ai suivi Jal jusqu’au 5500 mètres et je l’ai laissé partir en cassant l’effort : j’étais dans la zone rouge et pour bien connaître l’animal je savais qu’il allait encore accélérer dans le côte puis dans le 3° tour.

Petite cassure pour le laisser partir et j’ai relancé pour boucler le deuxième tour en 15 55.

Premier kilo du dernier tour à 14 km/h, en profitant de la descente et dernier tour effectué au final en 15 45, à à peu près 13.3 de moyenne.

Jal me demandait si j’en avais sous le pied au semi et j’avais répondu oui mais par énormément. J’avais la vitesse idéale au semi, celle de Jako qui était bordure zone rouge avec sa jambe voire zone rouge et moi qui ne l’était pas … mais si je savais que je pouvais accélérer à tout moment je ne savais pas de combien, je me doutais de peu. J’en ai eu la confirmation aujourd’hui : 13.5 km/h c’est un maximum sur une distance comme un 10 … bon … je ne me suis pas couché très tôt, le changement d’heure, la diététhique peu idéale sont autant de circonstances ralentissantes mais je n’ai pas grand chose sous le pied.

Le positif c’est que l’endurance fondamentale est là !

Back to le marathon : cette sortie de deux heures une semaine avant la course est ma préférée : il n’y a plus rien à faire, juste du jus, juste à attendre. C’est la sortie qui constate le travail effectué, bien fait ou pas. C’est la sortie qui voit les plans s’affiner : on a une idée de la météo*, des températures, on parle allure de base, heure et lieu de rendez vous pour la grand messe une semaine plus tard.

* La météo … on vous prédit une journée d’averses, ou de pluie (c’est quoi la différence ?) et des températures de 7 à 21° … On vous prédit donc un temps difficile, pas au niveau de la pluie, vous n’êtes pas en sucre mais de l’amplitude des températures : il fera froid puis très chaud : partez légers les amis sinon grosses suées et désydratation assurée donc crampes … Jako, bois bois bois bois samedi : ultra hydratation au programme, sinon crampes au 25 !

De mon coté, je serai en Italie mais grâce aux SMS je vous suivrais de près !

Go les gars !

Le marathon de Paris : préparatifs

Dimanche 22 mars 2009

C’est le grand beau !

Sortie tranquille en solo, enfin tranquille …

Il fait beau et ça donne des ailes.

Je n’ai pas encore les ailes de l’albatros mais plutôt de l’autruche, je cours mais je ne décolle pas.

Cela dit, content de la sortie quand même avec un 16  bornes passé en 1:20.

Le pied c’est surtout de s’installer au soleil après le run et de faire quelques étirements et surtout de m’offrir pour la première fois de l’année un petit rosé, un chateau Minuty.

D’ailleurs je n’en ai plus que trois, il va falloir songer à passer commande, les beaux jours sont là, les barbecues nous guettent et la désydratation aussi !

S’hydrater, au rosé, y a pas mieux !

 J’aime bien ces périodes d’avant marathon de Paris, le coureur du dimanche n’est pas tout à fait le même, les allures sont plus soutenues. C’est l’heure des préparatifs On reconnait les bizuths au fait qu’ils arborent fièrement leur tee shirt en coton qui gratte du semi marathon. Il faut reconnaitre que pour une fois ce tee shirt n’était pas vilain, privé de ses sponsors multiples et multicolors. De la à le mettre pour courir!

La date approche, pour preuve le Jako qui veut s’enfiler deux heures et demie demain alors qu’il encore rentré avec deux grammes dans chaque poche vendredi et que ce soir il affronte un terrible diner familial : j’ai hate de voir le warm up demain … ça va sentir le vin chaud !

Idem pour le Jalo qui s’élance pour la même durée lui et sa nouvelle tendinite. Celui ci change de tendinite comme de chemise, sacrée garde robe. D’ailleurs j’en ai toujours une à toi !

Pour moi demain ce sera en fonction de l’horaire de réveil des enfants … avec un peu de chance je serai là bas vers 9h30 pour osciller entre la sortie rapide de Jako : 3 fois une demie heure à allure logées dans ses 2.5 heures et la sortie lente d’Alex même si une sortie lente chez le Jalo est souvent rapide pour moi.

muscler ses fessiers

Jeudi 19 mars 2009

Grosse semaine de boulot … très riche en évènements plus ou moins heureux.

La crise …

Mon boss s’est fait flingué hier soir, 20 minutes, 20 ans de maison, au revoir et merci.

Dans la foulée le boss de l’agence américaine s’est fait flinguer.

Va falloir que je reprenne sérieusement les entraînements et que je courre vite … sinon ils vont m’attraper !

Le problème c’est que j’ai un mal de chien au pied gauche, sur le coup de pied. Comme si j’avais pris un coup. Une semaine que ça dure. D’après le diagnostic de mon informaticien expert en course à pied, c’est une tendinite. Il ne manquait plus que cela. J’espère qu’ils ne vont pas s’attaquer à un blessé. Je cours les fesses serrées, ça muscle il paraît.

Du coup, je run court et lent. 30 minutes hier en courant sur la douleur, 45 minutes aujourd’hui sur la douleur itou.

Il paraît que cela vient avec des chaussures trop serrées mais je ne crois que ce soit cela … j’ai transporté un colis encombrant en moto avec les jambes dans une mauvaise position et je crois que je me suis fait ça avec le sélecteur … c’est ballot.

Au rang des satisfactions de la semaine … le temps bien sûr et le changement d’heure dans 10 jours et surtout une belle campagne qui est en train de sortit et que j’ai présenté à François Fillon et Roslyne Bachelot et Simone Veil cette semaine … une bonne dose d’adrénaline !

Je vais essayer de remettre de la distance ce week end en espérant que les courses aient un effet curatif sur mon iep, ce qui n’est pas impossible car j’ai moins mal ce soir.

Je ne ferai pas le marathon de Paris … ma petite femme m’a concocté un week end surprise. AHHH pour une surprise, c’est une surprise !

Je vaois donc essayer de remonter en forme pour en faire un plus tard dans la saison, mai, juin, on verra.

 

Adapter sa tenue de course à pied au temps

Mercredi 11 mars 2009

Le printemps revient, la température monte, il est temps de changer de garde robe !

J’ai placé un 5000 / 3000 de convalescent après le semi ce midi. Un peu plus de 12 bornes pour une heure de run.

Le 5000 à 14 km/h et le 3000 à un peu plus de 13 avec les cuisses fatiguées. Curieusement, j’ai plutôt les mollets dans le sac mais ils s’échauffent quand mes cuisses se tendent à l’effort.

Compliqué ce sport ma bonne dame !

Le temps change … grand soleil aujourd’hui et surtout hausse sensible des températures … ne serait ce qu’en comparaison du temps que nous avons eu pour le semi dimanche.

J’ai creuvé de chaud et impossible de me déshabiller car je ne courais pas sur piste.

C’est la période de l’année où l’on ne sait jamais quoi porter et voila que ça recommence … on parle chiffon sur under3.

Les vieux solides reviennent sur les commentaires tesl Averell alias Stéphane le coureur daltonien persuadé d’avoir des chaussures jaunes alors qu’elles étaient vertes.

Mes chaussures rouges font débat … Asics bien sûr comme toutes mes chaussures depuis 10 ans de pratique, DS Racer. Ne soyez pas abusé par le coté DS qui pourrait faire imaginer une suspension de rêve, révolutionnaire. Ces chaussures ne donnent pas mal au coeur dans les virages mais elles n’amortissent pas. Poids et foulées légères recommandés.

Récupération après le semi marathon de Paris 2009

Mardi 10 mars 2009

C’est la clef pour transformer cette course en bénéfice tangible en vue du marathon de Paris … dans un peu moins de 25 jours .

Le réferencement naturel … ça se travaille … au risque d’être peu accrocheur dans le titre et de devoir délivrer une première phrase pseudo intelligente … après je peux me laisser aller, couler dans ma tendance naturelle : le grand n’importe quoi.

Tous les espoirs sont permis !

Si gRonaldo peut encore marquer le but égalisateur et faire un come back, voire envisager une 5 ° coupe du monde, grosChaff peut aussi courir un marathon de printemps.

Merci Ronnie ! Tu es du pain (de sucre) béni !

J’ai donc fait une heure de récup que je voulais cool, parti sur le deuxième album de Grand Corps, pendant, hasard du calendrier que mes équipes discutaient avec Rouda son disciple.

Problème, j’ai croisé Jal et Flèche bleue alias Denis, Den’s pour les intimes d’un team fumeur.

Je vous livre ici une photo de Denis après sa sortie longue de dimanche emmené par Jal … il aura tenu un tour …

flechebleue2011.jpg

Si vous le croisez, faites gaffe à ses mains ! On les voit mal sur la photo mais le temps de les voir tu les as déja sur le nez !

Bref …

Ils n’allaient probablement pas plus vite que moi et on s’est dit qu’on voulait pas aller plus vite que ça et puis on a couru et puis on a parlé et puis on a accéléré et j’ai fini par boucler une sortie à plus de 11 km/h suivie d’une douche glacée sur les jambes avec focus sur les tendons : ça tire mais ça tire moins. (Jaja je compte sur toi pour rebondir suite à ses lignes).

Bref une heure de récup assez cool.

La section fumeur prévoit un Yasso vendredi et surtout un retour aux sources un de ces vendredis avec Côte des Gardes casse pattes et petites pâtes chez la petite pute.

Un pélerinage, une riche idée !

 

 

Premières photos du semi marathon de paris 2009

Lundi 9 mars 2009

70341091.jpg70108691.jpg70224591.jpg69972691.jpg

 

En avant première et avant même la disponibilité officielle des photos de Maindru voici les deux échappés du semi marathon de Paris 2009.

On constate sur cette photo que nos deux espoirs bretons, certes vétérans, mais on peut être vétérans espoirs ont « fait le trou » sur leurs poursuivants directs.

Un écart qui ne sera jamais comblé !

On  notera cette impression, cette évidence, cette force qui se dégage de la foulée de nos espoirs … pas de côte flottante, pas de noeuds vaineux qui tiennent (cf le post précédent) juste fluidité et aisance

En un mot … « Air Breizh », sans être narcissique (comprenne qui peut ou comprenne au moins l’amateur de Handball)

Semi marathon de Paris

Lundi 9 mars 2009

J’ai complété l’épreuve de hier par une grande après midi de jardinage, histoire d’avoir un programme complet dans la journée … des pelles et des pelles de feuilles mouillées, lourdes dans des sacs légers qui s’éventent à la moindre surcharge.

Ludique.

Ce matin, j’ai les cuisses au top, aucune douleur, aucun souvenir de la course de hier en revanche j’ai les mollets fatigués et les tendons d’Achille vraiment fatigués : leur tension est palpable !

Je vais essayer d’aller décrasser en fin d’aprem.

Quelques chiffres qui m’étonnent … 27 000 engagés sur ce semi et seulement 22 000 partants, presque 20 % de non partants à Paris … si le PMU tolérait ça ce serait la zizanie dans les paris.

A propos, l’année prochaine on pourra peut être parier sur les gagnants … et demain peut être sur les suivants … imaginez : 10 contre 1 que tu courres pas à 15km/h … under3 va peut être devenir un site marchand, étude des profils, météo, conditions d’entrainements de chacun et paris en ligne sur ses membres. YES !

Je note dans le Parisien les résultats déplorables de William et Christophe Sergueff, deux frères, 25 ° et 52 °, respectivement 1 h 11 et 1 h 14, l’un courant avec un décollement d’une côte flottante et l’autre avec noeud vaineux au niveau du quadriceps de la jambe gauche !

Eh les gars vous êtes les cousins de Coco ?

La côte flottante … flotte, elle est donc détachée par définition. C’est quoi le problème. Peut être aurais je dû convoquer la presse pour dire que moi aussi j’avais eu un point de coté !

Quant au noeud vaineux, comme on dit … au diable les varices !

Sérieusement, les gars, vous pouvez pas être contents de vos perfs ? simplement ?

Je ne suis pas journaliste, ça se saurait mais j’ai fait quelques recherches sur vous … je note que lors des championnats de semi dans le val de marne en 2006 Christophe avait tapé un 1h13 pour finir 29° : t’as gagné deux minutes Christophe, penses à laisser flotter ta côte de l’autre coté, ou peut être qu’il y avait des cotes sur le parcours en 2006 …

Quant à William 1 14 45. Attention Willy, t’as perdu 3 secondes en trois ans … quel avarice chronométrique !

Non, sérieux … bravo pour vos perfs … mais jouissez un peu !

Comme Jako et moi, on a fait le dernier kilo juste pour rattraper une blonde et mon Jako il se plaint pas de sa libido conquérante dans le dernier kilo ni du fait qu’il avait oublié de porter un slip et qu’il avait les burnes en feu depuis le 15 °.

 

Résultats de semi marathon de Paris 2009

Dimanche 8 mars 2009

AHHH, la science du titre !

Je me suis réveillé tard ce matin encore dans les effluves d’un diner d’anniversaire peu idéal à la veille d’un semi. Le finish sur une fondue au chocolat n’ a pu être neutralisé que partiellement par un bon Génépi. J’aime bien le Génépi, c’est la tisane de l’alcoolique, elle est pleine d’avantage médicinaux et en plus on ne se brûle pas ; enfin pas de chaleur !

Petit dej en route pour la famille avant de partir vers Vincennes. Sur le périph j’ai raté la porte de Vincennes … il manque la moitié du panneau. Du coup je suis sorti à la suivante, Porte Julien mais qui permet de sortir et pas de rentrer : j’ai commencé une course d’orientation dans cette banlieue est pour atteindre le chateau avant 9h00 horaire fatidique de remise des dossards !

Un flic affable m’a laissé passer une barrière et je suis remonté le long du parcours, j’ai passé la ligne à rebrousse poil en moto … le seul problème c’est s’extraire de cette route, bordée par deux mètres de grillage de chaque coté. J’ai fini par réussir.

Un bordel pour les dossards !!!

J’ai retrouvé Jako à sa moto et nous avons commencé un mini échauffement. Pas de pluie. J’avais un besoin de m’échauffer, Jako avait un besoin. Le voila parti à la course aux chiottes, beaucoup de participants peu de gagnants. Contre toute attente et après une longue attente nous avons fini par nous retrouver. J’étais en grande conversation avec mes voisins de Colombes … bref pas d’échauffement.

Jako avait le dossard de Vanessa, alias Rookie V.

Vanessa si tu lis ce poste tu viens officiellement au moins de courir un semi marathon en 1h37 : tu es donc presque dossard préférentiel pour l’année prochaine : une année que tu ne pourras rater !

Nous avons réussi à nous glisser dans le même sas, le mien, le jaune, en 1h35. Nous avons réussi grâce à la grande gueule de Jako. Le gars nous dit « t’as pas la bonne couleur ! » OH ma bonne dame, les goûts et les couleurs … et on était déja loin.

Départ cool sous un drôle de temps. Un ciel à faire froid mais il fait chaud.

Premier kilo en 4 45 ; Jako avait un objectif de 3 35 du kilo et moi pas d’objectif.

Nous nous sommes positionnés assez vite à l’allure cible. J’ai eu du mal dans les premiers kilos. Trés chaud ! Je suais à grosses gouttes bien que je n’ai qu’un Falke trés léger à manches longues et un débardeur au dessus.

J’ai trouvé le rythme vers le 7 – 8° kilo pour ne plus le perdre et faire une course régulière avec Jako.

On aura tchatcher tout du long ce qui fait passer la course assez vite.

A partir du 10 ° on a pris la pluie … je n’ai plus eu chaud mais pas froid non plus : idéla pour le run.

En revanche, une fois la ligne passée le froid est tombé trés vite rendant chiant le retour au calme et encore plus le désabillage devant les bécanes.

Retour sous une pluie battante + projections sur le périph … une course beaucoup plus dangereuse ! Je suis arrivé glacé et trempé chez moi, moins que Jako très légèrement équipé !

Une breloque de plus pour un semi effectué à 13 klm/h soit presque deux kilo / h moins vite que l’année dernière !

L’entrainement n’est pas le même !

Un mot pour conclure : bravo Vanessa !

Sarcoplasme en pelote

Lundi 2 mars 2009

En « plote » comme on dit en Bretagne !

Et oui, les textes se font rares ; pour les déchiffrer il fallait le Vermot maintenant il faudra le dico … enfin pas pour les plus éclairés !

J’ai donc le sarcoplasme en feu après ma sortie longue et soutenue de hier. Longue c’est sûr vs ce que j’ai fait jusqu’à maintenant cette année, 23 kms, et soutenue c’est  encore plus sûr puisqu’effectuée à 11.5 km/h de moyenne … ce qui n’est pas terrible mais m’a semblé terrible !

Aujourd’hui, j’ai tenté de décontracter tout ça, sans succès, une heure à 11km/h de moyenne m’a laissé la même sensation de tension.

De plus j’ai dû courir avec un pli dans mon skin ce qui fait que j’ai sur la cuisse l’impression d’avoir une tribu de sarcoptes à l’oeuvre, au gros oeuvre même si j’en juge par la brûlure ressentie. Ils sont en pleine agitation.

C’est pas comme mes voisins, les lycéens de Léonard de Vinci occupés aux obsèques de cette jeune fille morte en Egypte.

Levallois est assiégé et étrangement calme. Sarko assiste aux obsèques. Il y a une paire de flics à chaque croisement.

Sarko espère t il convaincre les levalloisiens et siennes de devenir Sarkophile en accompagnant la petite dans son sarcophage ?

La presse Sarkophage à ses heures, à toutes ses heures, gardera t elle sa ligne de conduite, ces journalistes tels les sarcoptes évoqués plus haut continueront ils à gratter … des lignes, insipides ?

Les journalistes sarcoptes sportifs ont au moins de quoi se réjouir loin de ce malheureux fait divers. Les bleus bleus ont mis les rouges dans le rouge et le quinze de France s’est offert le pays de Galles.

Normal, que pouvait le pays de Galles et les stars celtes contre les sarcoptes et le pays de Gale où tous ou presque se grattent la tête pour bloquer ce petit pays comme disait les futurs bretons d’Hocus Pocus ?

Courez les gars, courez au moins après votre futur plutôt que votre passé !