• Accueil
  • > Archives pour septembre 2007

Archive pour septembre 2007

Jako part faire la côte des Gardes

Samedi 29 septembre 2007

s7165037966003.jpg

Qu’il pleuve ou pas , bordel !

Fais gaffe Jézégou, t’as encore tes mulets au cul !

De blog à blog

Vendredi 28 septembre 2007

http://theblong.fr/wordpress/archives/609

Extraordinaire !

Allez jetez un oeil et montez le son !

Une nuit au bois avec des folles

Jeudi 27 septembre 2007

Précisons tout de suite : une nuit au bois avec les jambes folles de mes camarades.

Nous nous sommes finalement et contre toute attente calendaire retrouvés à 5 au Bois à la nuit tombante pour un 2 x 3000.

2 x 3000 qui c’est tout de suite transformé en 2 x 3500 car on ne peut pas ne pas faire un tour entier de l’hippo, on ne peut pas s’arrêter au milieu de la côte.

Les gars voulaient tourner tranquille, le problème c’est que le tranquille avec WK et Jal qui donnent l’allure n’est jamais trés tranquille.

Patirce le pote de Jako, le marseillais, qui au moment des présentations a laché un petit 1 18 au semi m’avait énervé les gaillards.

Une vielle rivalité Breton sudiste rejaillissait ; saine bien sûr.

Yann était lui parti pour une sortie cool à 85 % pendant une demie heure.

Bilan et comme prévu je me suis fait largué tout en tournant mon premier tour en 14 tout rond ce qui n’est jamais qu’à 1 seconde de mon PB. Ils n’étaient que qlq secondes devant. Pas si mal après 20 mns d’échauffement.

3 mns de repos et nous sommes repartis : je m’étais fixé comme objectif de tenir le premier kilo puis de gérer : au final j’ai tenu mon kilo pour boucler le tour en 14 39, une minute derrière les fadas qui ont posé le marseillais.

Bonne sortie. Je n’avais pas accéléré depuis 10 jours et couru seulement deux fois à la cool. Je l’ai senti.

Conclusions évidentes et pas vraiment :

1- le marseillais, Patrice, nous a donné envie de faire Marseille Cassis l’année prochaine et de se monter un petit week end chez lui.

2- Je ne ferai pas Paris Versailles dimanche ; pas assez entraîné, dej avec mes beaup à suivre et qu’est ce qu’on fout une fois qu’on est à Versailles ?

3- C’est bon de courir le soir, la nuit dans le froid avec les copingues.

4- Il y a des taches suspectes à l’arrière de la voiture de Jal.

5- Il y a deja le feu pour Londres … pas le temps encore de m’en occuper. J’ai toujours Genève en back up …

Kenavo

 

 

Le Fucker du Bois de Boulogne

Mardi 25 septembre 2007

photo507.jpg

Fucker au Bois de Boulogne

Mardi 25 septembre 2007

Week end de rattrapage, rattrapage du temps perdu, rattrapage de kilomètres, rattrapage de discussions stériles souvent mais bien agréables.

Ce week end j’ai enfin rencontré le plus gros Fucker du Bois de Boulogne : j’ai une photo que je publierai prochainement. Il est là à coté de son véhicule, un bus personnalisé à ses couleurs : FUCKER ! C’est un peu énigmatique j’en conviens mais la photo sera explicite.

Samedi, les Guivarc’h Brothers et Jal au programme. Les deux bretons étaient supposés avoir la gueule de bois après une soirée passée à avoir la bite en bois devant la gente féminine particulièrement attrayante du Palais de la Bière sur les Champs. Les joueurs français ont matés le 15 irlandais et les spectateurs français ont maté les 15 irlandaises. C’est deux là, des trèfles dans les yeux, couraient quand même vite le lendemain.

Le Jal était à son niveau.

Bilan … sont partis frationnés sans moi autour de l’hippo qui suis resté à mon rythme. J’ai quand même fait un VLV : la course Lente, le coeur Vite Vite! Totalement cassé après cette semaine de dingue.

J’ai croisé mon pote tri Nicholas, il portait le même maillot que WK, half Ironman de Monaco, la classe,  plus tard je les ai présenté … ils se reverront.

Nicho était accompagné de Sophie. Sophie nous la croisons à l’entraînement depuis des années et nous la doublons en course malgré son dossard pref, sur toutes les courses parisiennes. Elle va vite. Elle a toujours la même posture inclinée vers l’avant, fine voire menue, jolie incontestablement l’une des plus belles runeuses de l’hippo. Et sympa.

C’est marrant de voir des gens pendant des années et de finir par les rencontrer par association ou par hasard dans notre vie sportive ou privée. Il y a plein de visages qui me sont familiers et que je pourrais reconnaître ailleurs qu’au Bois. On a d’ailleurs un peu tous l’impression de connaître Villepin, en tout cas un peu différemment.

Dimanche petit run seul au Bois après une séance de bébénageur au soleil, probablement la dernière de l’année. Deux tours d’hippo à la cool avec des sensations beaucoup plus agréables que celles de la veille. Puis après midi et soirée studieuses à l’agence.

Hier journée dingue no run. Aujourd’hui non run non plus mais au moins j’ai pris mes affaires dans ma bécane, on ne sait jamais.

Une chose est sûre, je ne courrerai pas avec Jal et WK le semi de Boulogne qui ont décidé de se mettre mal et de viser les 1h20 en tout cas les 1h24. Sans moi Messieurs.

PS : il n’y avait pas de mistral à Auxerre ce week end, le championnat de France est triste, la coupe d’Europe aussi, la coupe du Monde patine, heureusement que les runners sont là.

 

Mistral gagnant

Jeudi 20 septembre 2007

Enfin qlq minutes pour taper qlq lignes … malheureusement pas à propos de course à pied.

Semaine blanche comme une angine pour moi, même pas un petit run à voler ici ou là : toutes les rentrées sont dingues, de plus en plus, de pire en pire …

C’est la vie le monde tourne, Coco aussi.

Il paraît que le white kenyan a fixé ses objectifs sur semi à 1h15, 1 20 au pire. Quand on vous disait qu’il était en forme ! Je ne suis pas certain qu’il ait mesuré qu’un semi comptait 21 kilos et des brouettes, à moins qu’il ne fasse le premier kilo à la nage puis le gros en vélo pour finir par un petit run. A l’erreur de calcul prêt, c’est quand même le kinenveu de la rentrée. Vivement qu’il concrétise son projet pro !

Un petit mot de foot dont j’ai vu des extraits. La presse se gargarise des résultats de Marseille et enfonce Lyon (déroute, naufrage …). J’ai vu les buts ! C’est le mistral qui met le corner sur le poteau et qui change la donne. Sans lui pas de 1 ° but, et sûrement pas de second.  3 points c’est trois points, c’est pris, c’est tout bon mais soyons réalistes …

Quant à Lyon … comment résister à cette équipe espagnole en rodage ? Individualités énormes et prometteuses. Un bémol, T Henry, j’intuite une petite saison et le banc assez vite.

Un peu plus d’analyse, please !

Vivement dimanche

Mardi 18 septembre 2007

Qu’elle me semble loin cette petite sortie longue.

La semaine au TAF est partie sur un train d’enfer interdisant la pratique de la CAP. C’est pas du fractionné, pas du long lent, mais du rapide long de la vraie résistance dure, rhaaa.

Mercredi peut être …

Alors que le groupe n’a jamais été aussi éclaté, je note quand je croise certains ou dans les posts des autres que le niveau global est pas mal, voire prometteur.

Le Coco m’intéresse tout particulièrement.

Tel le Beaujolais nouveau qui nous sera livré le 3 ° jeudi du mois de novembre, le Coco nouveau nous sera peut être livré le premier dimanche de Novembre.

Marie nous dira quel goût il a.

Le voila en tout cas remotivé au taf, amaigri et surtout beaucoup plus rapides dans ses entraînements allant enfin se faire mal. Tant de lignes et de salive, des uns et des autres, pour y être enfin arrivé : un changement dans ses entraînements, un régime.

A titre d’exemple les 1500 courus l’an dernier an 6 15 (et fallait pas aller pus vite on se faisait engueuler) sont cette année courus plus vite, beaucoup plus vite en 5 45 au finish.

Under 3 donc ?

Le Coco m’a dit cet été qu’il voulait faire moins de 3h15 à NYC. Idem pour moi dans mon prochain marathon. Moi, je veux même faire moins de 7 heures !

Moins de 7 heures, moins de 3h15 c’est 2 h 59 , c’est 2 55 …

Bien sûr, c’est NYC … le parcours est dur mais les courses à l’étranger nous galvanisent, le public nous porte et les femmes quelquepart perdues dans le public nous boostent.

Cette année Coco, n’oublie pas : Marie n’est pas la ligne d’arrivée et les ravitos se font en courant (histoire de pas perdre 30 sec bêtement).

Je regrette de m’être désisté de NYC, je regrette car j’aimerais être dans un plan, avoir la motivation d’une grande course. Le semi de Boulogne ne parvient pas à me faire vibrer. Je ne regrette pas car je ne pourrais pas être dans un plan en ce moment et prêt pour la grosse pomme à temps.

Le Fab est en bonne forme aussi, amaigri et musclé des gambettes : pour ces deux là NYC sera un grand cru et taper une perf à NYC est dur mais ce sera la plus belle !

Vivement dimanche, le premier de novembre !

 

Bob Marley and the Wailers

Vendredi 14 septembre 2007

Initailes ?

 BMW!

Toute la gamme était là hier, toutes les cylindrées tant en terme de centimètres cubes qu’en terme de cuisses.

K 1200 la plus puissante qui finira 3° à la course, passée sur le fil par R 850 en panne pendant plus de 10 secondes au pied du dernier raidillon mais qui dans un sursaut relança suffisamment pour maintenir l’argent, loin derrière K 1150, intouchable. K 1200 parti moins vite que ces trois là gardera sa place de 4° tout au long de l’ascencion. Quant à l’autre K 1150 parti dernier, il arrivera dernier comme d’hab dans cet exercice.

Je suis cela dit à 15 sec de mon meilleur temps sans avoir forcé outre mesure.

K 1200 pèse 66 kilos : je lui rends donc une quinzaine de kilo. Je me servais de cette différence comme un alibi parfait pour expliquer mon retard … le bougre me rétorqua que j’étais beaucoup plus grand et que je faisais de grandes foulées. Fair enough.

J’ai donc proposé une revanche, nivellée. Je m’engage à faire des tous petits pas et lui prend 10 magnums d’Evian dans un sac à dos. Et on va voir !

Bien agréable en tout cas avec pause courte PPG dans le parc au retour : des tractions pour compenser notre travail tout en propulsion.

Toujours bien reçu chez la petite pate, Yves emballe presque quand Jako se fait appeler Monsieur par Alexia à son grand désespoir. De mon coté j’ai eu une double ration de 4 fromages pas idéal avant une après midi chargée … mais à 23h00 à l’agence je me suis félicité d’avoir pris des munitions.

Off pour moi today.

Demain run solo à Colombes. Solo bien que je vous accueille avec plaisir.

Idéalement dimanche sortie longue de 2 heures, trés lente, au Parc de St Cloud départ gros arbre vers 10h00, idéalement 9h45 car il fera chaud et j’ai « des obligations » comme on dit.

Ce soir je suis au SDF pour voir les anglais prendre cher : allez les Boks ! N’en déplaise aux trois clients anglais que j’invite et qui depuis une semaine me disent tous les jours que cela reste jouable pour la France avec un petit sourire en coin, sourire qui s’élargit suite au bonus offensif ramassé par les Pumas.

Lionel Comole

Mercredi 12 septembre 2007

C’est un pilote, de course, engagé dans le championnat de France de rallye.

Un jeune gars, la trentaine, belle gueule, bien fait.

Ce matin je l’ai entendu à l’Atelier Renault raconter son histoire lors d’une conférence de presse que nous organisions.

A 5 ans le petit Lionel a mal au dos. La nuit il rêve que des serpents le mordent ou que des citernes explosent dans son dos.

Tu grandis trop vite, petit, disent les médecins !

A 10 ans il commence le ski en compet sauf certains jours où il a trop mal au dos.

C’est dans ta tête petit, des histoires que tu te racontes …

Des années et des années d’errance thérapeuthique, un bac passé de justesse car bloqué la veille dans son lit. Puis Math Sup, Math Spé et une école d’ingénieur.

 La douleur est là. Un ami appelé à Montparnasse, en catastrophe car le train qui le ramène de sa province est arrivé en gare, mais lui ne peut pas se lever.

Un boulot trouvé chez Renault,  et des collègues de bureau pariant sur sa belle gueule qui lui disent qu’il sort trop, qu’il devrait dormir. Comment dormir avec ces serpents qui ont quitté ses rêves d’enfant mais ces douleurs qui elles, se sont accrues. 

Comment avoir l’air en forme quand on perd 14 kgs, la rançon de la souffrance et du cocktail médicamenteux : morphine non stop entre autre.

Un jour un médecin revient d’un séminaire sur les maladies rares, auto-immunes et lui dit à tout hasard qu’il va faire des recherches pour évacuer une hypothèse à laquelle il croit peu … et

BINGO comme le dit Lionel : un nom, une maladie est enfin définie : Spondylarthrite ankylosante!

Je vous épargne les détails ou les aspects scientifiques, c’est la maladie que l’on appelait communément « la colonne bambou » : une colonne vertébrale totalement soudée, scellée.

Depuis ce jour est venue la rémission (pas la guérison…) gràce à de nouveaux traitements, de nouvelles mollécules et à la fin du mois Lionel courrera avec sa nouvelle voiture les dernières étapes du Championnat de France. L’année prochaine qlq étapes du championnat du monde sont au programme.

La Fondation pour laquelle nous collectons s’appelle Arthritis (j’en ai déja parlé) et s’adresse aux 600 000 malades français qui souffrent de diverses formes de polyarthrite rhumatoide.

Go Lionel !

Il me racontait ce matin que tous les matins il fait un éveil de son corps. « Imagine, je casse les liens qui se sont tissés pendant la nuit autour de mes articulations, j’enlève la colle qui s’est déposée, je dérouille … »

Parfois j’ai un peu l’impression de faire cela en courant … dans une si grande moindre mesure.

Revenons à nos affaires, hier un tour d’hippo avec Breizh et Nacer, tout le monde sous les 15. Pour moi 14 14 avec un premier kilo en 4 10 puis un second en 4 00 et le dernier 1500 en 6 05 incluant la côte, donc accélération constante.

Ce soir dérouillage cool autour de l’hippo, une petite heure.

Vendredi la côte des Gardes s’annonce difficle à caler dans l’emploi du temps donc je pourrais peut être l’avancer à demain. Des partants ?

Record au 500 mètres

Mardi 11 septembre 2007

J’ai mis sa race à JAL sur un 500 mètres ! Officiel, devant témoin : 6 secondes dans son nez.

Je lui vais dit que je partais vite, que je le mettais sur orbite et qu’il me passerait dans le dernier 200.

Le JAL dans le dernier 200 , il n’a rien pu faire. J’ai entendu son souffle diminuer puis disparaître : ça m’a donné des ailes !

je suis, comme ASAP  parti à fond et je n’ai pas relaché, tout étonné de tenir. ASAP sont les initiales Asapha Power, enfin Powell. Je trouve que cela lui va de mieux en mieux, il est mûr pour la naturalisation française, champion du monde du match amical !

Déclenchée hier soir sur un malentendu j’ai donc fait une petite série fractionnée à la fraîche : un 2000 cool en 8 30, un 1000 en 3 50 et mon 500 en 1’34. Nouveau PB ! Je suis conscient du fait que ce record ne rentrera pas dans l’histoire du sport, ni dans le palmarès de certains d’entre nous, mais en toute hônneteté je me suis pris un énorme pied à courir à plus de 19 km/h pendant 500 mètres, je vais donc m’attaquer à mon record du mille !

Jaja, la course en descente a déja été abordée, notamment ses bienfaits. En long et en large, vieux débat et grosse divergence avec Coco sur la descente de la côte des gardes à 20 km/h. Comme toi j’avais senti les bienfaits musculaires de la séance, quoique traumatique. Puis aussi dans des 800 effectués en 2 x 400, 400 de côte et 400 de descente en sens inverse à fond plutôt qu’en récup. J’ai fait ça sur la côte sauvage de Quiberon, c’est excellent et le travail cardiaque ets résolument différent, le plaisir beaucoup plus grand. Moi j’aime la descente, c’est pour cela qu’un jour je ferai Boston. A lire le témoignage de la belle et rapide Paula dans son finish en descente à Boston (enfin je crois que c’est elle). Pour te contredire sur tes comparaisons, la seule montée qui appelle une descente c’est le ski de rando, car là tu gères ta montée, sinon, c’est le tire cul, l’avion, la voiture …

Je m’échappe à Suzie à midi, pour faire quoi et avec qui , Breizh sûrement, mystère !

 

12