• Accueil
  • > Archives pour février 2007

Archive pour février 2007

vacances enfin

Lundi 26 février 2007

Passées les premières trépidations !

Nous avons changé de chambre … notre balcon surplombe l’eau, un mètre de fond, oursin et autres bestiaux garnissent le fond. On est plein ouest, le soleil descend doucement sur l’eau ce qui rime avec Morito pour Flo et ti punch pour moi.

Après notre arrivée un peu mouvementée nous sommes donc installés. Bonne nouvelle le Club nous rembourse Maurice : pour les Chicaboys j’avais mis maman en position « are you kidding » ce qui passe assez bien en créole.

Ce matin départ à 6h00 pour 1h40 de course. Je suis parti de la mer, traversé des champs de cannes, escaladé des côtes, des coups de cul comme le cycleux diraient pour déboucher à la descente sur la mer à nouveau et une partie assez sauvage, en tout cas déserte.

Difficile de tenir la freq à bas niveau ; sur le plat ça va mais y en a pas!

Petit dej pantagruélique : les fameux buffets. Quand je vais rentrer, Jal t’aura l’air maigrichon à coté de moi. Deux petites rotations en mono avant que le plan d’eau ne soit trop agité. C’est bon, ils ont du super matos, du O’brien dernière génération, ça coupe bien dans les virages!

Tout le monde a l’air en forme, on dirait un tiroir de ménagère avec tous ses couteaux, tous différents qui s’affutent en vue de la grande bouffe, ça va donner!

Martin, je n’accède pas à tes photos, le lien n’est plus actif?

Greg ton commentaire est out

Ciao les amis… il était comment Bayrou ?

Et Coco, pourquoi tu fais pas 9 x 900? Je pense comme Jaja, je te vois sur le 8 x 1000.

Gamède

Dimanche 25 février 2007

Ce matin (samedi) nous devions partir à l’Ile Maurice pour une semaine de vacances … bien méritée. Enfin on croyait.

On croyait que nous devions partir et on croyait que c’était mérité.

Depuis une semaine je traque les cyclones sur internet. Je ne sentais pas trop l’Ile Maurice en cette saison.

Le 14° cyclone de l’année semblait s’en aller vers l’ouest. Jusqu’à mercredi RAS.

Jusqu’à mercredi …

Gamède pointa sa face sur mes écrans jeudi!

Ça vient d’où Gamède ? De l’est certainement. Etymologiquement, no idea.

Maurice plaît beaucoup à Gamède … attraction fatale, fatale à mes vacances !

Plus je me connecte sur le site, le sémaphore de l’île, météo France … tous m’annoncent la rencontre comme inéluctable et mes vacances improbables.

Je garde la foi : j’ai décidé de partir une semaine au clubmed pour faire du ski : ça va passer !

Qqn de mon agence devait partir 24h devant moi, vendredi. Il est parti confiant à l’aéroport et est rentré confit : vol annulé !

Ce matin je m’apprête à aller jogger pour éliminer la bonne séance de fractionné de hier, je check le vol prévu pour 15 55… annulé !

Reprogrammé sans garantie aucune à 09 00 le lendemain matin : sympa , 24 heures de moins de vacances et un vol de 12h de jour en coach sur les vieux 747 d’AF…

Mon pote fait le point : son vol initialement décalé à 09 00 aujourd’hui est redécalé de 12 heures.

Les prévisions météo tombent et s’aggravent : la Réunion s’apprête à être balayée par Gamède et va subir son plus violent cyclone depuis 3 ans, dixit France Info ! Pourquoi tant de haine !

Il est 9 45. Gamède je t’emmede !

Un coup de fil à Amex : brief simple : départ ce jour, ski, soleil, rotation unique !

Réponse Martinique, décollage 12 10.

Valises pas faites. Record battu pour Flo pour une valise faite en trois minutes. De mon coté j’ai sécurisé les affaires de CAP puis empilé maillots et TS. Je n’ose imaginer ce que nous avons oublié !

Départ dare dare direction Orly. Nous avons une heure pour y aller, se garer et se présenter au comptoir.

J’ai bloqué les places mais pas achetées : on ne sait jamais, caprice de périph ?

On a pas trop mal roulé : nous sommes devant le comptoir 20 minutes avant la clôture de l’enregistrement. Je rappelle Amex, je fais émettre le billet, je reste en ligne, j’approche du comptoir, décline nos noms, c’est bon nous sommes sur l’ordi : c’est beau !

Nous sommes en rang 48 dans l’Airbus A 332, le dernier rang ! Je pense qu’on a choppé les deux dernières places dans cet avion qui est plein à craquer.

Nous partons sans avoir d’hotels sur place … c’est sport …

Dans l’avion avant le décollage un coup de fil au clubmed nous apprend qu’il reste des piaules en Martinique. Nous tenterons de faire la résa sur place en arrivant. Il vient d’être refait et dispose d’un ponton de ski !

A suivre

Je suis au club en Martinique, couru cer matin 1h15 au milieu des cannes, retour dans la piaule pour jeter un oeil sur LCI et voir les dégats à Maurice et à la Réunion. On dirait la pointe du Raz …

Il est 9h30 : je pars faire ma première rotation de mono : c’est plus agréable de gainer comme cela.

Du long du lent

Samedi 24 février 2007

Tout doux !

Là, mon beau !!!

Tout doux !

Hier test VMA révélateur : ho là, ho ! Tout doux!

Aujourd’hui pas de course à midi rapport à un dej pro. Un petit Pic Saint Loup des familles Gambas avocat pamplemousse en entrée (excellentes mais pas terrible avec mon pinard), escalopes de foie gras (bien meilleures avec mon pif), tarte fine et glace … un client ça se soigne mais ça ne soigne pas mon régime.

Après midi studieuse en regrettant mon repas, café trop nombreux, plan strat pour la com online de nore client bancaire préféré… pas glop.

Bref à 19h00 j’approche le nervous breakdown : pas couru aujourd’hui !

Les affaires dans ma moto, je saute dessus direction Suzie pour une séance cool nocturne.

Je me change seul dans les vestiaires vides. Enfin presque seul puisque notre amie l’infâme odeur de pisse était toujours là!

Je pénètre sous les projecteurs sur la piste.

Je parcours 100m qd Jal me tape sur l’épaule : il débarque de 3 jours d’orgie romaine n’ayant pas couru, sauf après des verres sur un comptoir.

Il a des fourmis dans les jambes.

Il m’annonce qu’il est là pour les faire les 15×300 et moi, chic type je l’accompagne.

On a enchainé la séance cool avec un départ à 14km/h pour finir pour moi en 1 03 en montée progressive sur les derniers avec une vitesse moyenne régulière à 1 06. Jal boucle le dernier légèrement devant moi en 59′.

Tout doux, tout cool, tout con mais qu’est ce que c’est bon !

Test VMA

Jeudi 22 février 2007

Test VMA aujourd’hui, impromptu !

Je suis arrivé à la bourre pour faire un petit tour.

Au lieu de cela je vois Steph et Yann qui me disent, magne toi on fait un test VMA.

J’aurais dû dire non.

Bilan 15 mns d’échauffement, le coeur déja haut après une matinée de thé.

8 tours en progressif : durs à caler, car accélérer de 1km au tour et seulement 1 c’est pas évident. A moins d’avoir tous les temps de passage au 100 mètres ce que nous n’avions pas.

Au final Gérard nous dit que le test vaut rien et qu’on a couru trop doucement au début.

On se situe autour de 17 donc à priori un peu mieux que l’année dernière en prépa marathon me concernant mais vraiment je n’étais pas bien suite à un dîner escamoté hier soir,une soirée Compex, lourde, une bonne nuit de sommeil pourtant, un petit dej ultra light et une matinée tough.

Enfin les chiffres parlent … et moi je me dis qu’il faudra le refaire.

Yann et Steph sont largement devant moi et la conclusion de Gégé c’est que nous avons le coeur qui bat trop vite, beaucoup trop vite à 12km/h ceci parce que nous ne courons pas assez lentement.

A bon entendeur salut (spécial Stéphane,un de nos lecteurs anonymes) : je vais ralentir le rythme de mes sorties longues, quitte à les faire seul, pour avoir le coeur à 135 max.

Pieds tendres

Mercredi 21 février 2007

Les lillois sont des pieds tendres. Je croyais qu’on ne les trouvais que dans le Far West ; depuis hier soir je sais qu’on en trouve dans le Far North.La seule chose que brayait toujours mon entraîneur de hand, c’était « face au ballon! ». A chaque faute sifflée contre nous c’était automatique, « face au ballon! ». Bilan ne nous nous sommes jamais fait surprendre et c’était devenu aussi un réflexe chez nous de prononcer cette phrase à chaque coup de sifflet.

Hé bien Messieurs les lillois, entraînez vous et cessez de geindre. C’est français ce mal là. Vous vous êtes fait berner comme des bleus, comme des bites, comme des bleus bites. La prochaine vous regarderez le ballon plus tôt, ça vous évitera de le regarder plus tard dans les filets.

Quant à votre but … il y est, sans doute comme la faute y est aussi. A quoi sert il de faire faute alors que le défenseur est battu ? Encore une fois, c’est le métier qui rentre, à défaut du ballon.

Ce qui me frappe c’est que toute la presse relaie cette pseudo injustice allant ce soir sur Europe 1 jusqu’à parler de ce scandaleux penalty oui oui, penalty.

Je regarde Lyon ce soir en célibat ou plutôt avec mon Compex. Ses six petites mains électrisent mes cuisses. Moi aussi à la fin du match j’aurais des crampes. 55 minutes d’endurance et 25 minutes de résistance, ni vu ni connu. Les matches de Lyon sont devenus plus « classiques », plus normaux en un mot plus chiant.

J’ai eu les jambes assez lourdes aujourd’hui après la séance de hier, bonne séance.

Demain ce sera un petit trot entre midi et deux vite fait. De la récup avec peut être une accélération finale genre un 3000.

Je regarderais les filles faire leur série.

Vendredi ce sera difficile ayant un RDV à 14 00. Peut être une séance nocturne vers 18 30. Je ne ferai pas les 300 mais plutôt des 400, genre 10.

 

plan marathon

Mardi 20 février 2007

C’était vraiment le GO aujourd’hui.

Tous étaient là sauf les vacanciers, les blessés et Jako.

4 x 1500, le type de séance qui te fait bien garder en tête l’énormité de l’objectif, notamment quand tu fais ton premier 1500 à 14 km/h, qu’il est relativement cool mais qui te tire un peu dessus quand même. Les doutes viennent quand tu penses qu’il faudra tenir cela pendant plus de 42 kms. Coco, j’insiste plus de 42 et pas 42 !

Hier soir j’avais relancé le Compex, enlevé les toiles d’araignées des électrodes … 55 minutes du programme sport / endurance. Bilan douloureux et jambes lourdes ce matin à l’échauffement.

Demain soir en célib devant le foot je vais remettre cela.

Chacun y est donc aller de son petit prog avec sa petite allure : François en pyramide 1000 2000 3000 2000 1000 à 3’55 du mille. Chapeau ! Des 4 x 1500 en deux groupes Alex Coco et moi suivi de Nacer et Yann. Max sur un 8 x 1000 plus un pote de Jal qui s’est essayé sur une répétition de 1000. Super sympa ce gars là.

Pates en terrasse, mois de février oblige.

Il va falloir s’en taper un certain nombre des séances comme celle là, deux mois de boulot devant nous, quel programme !

On va en chier et c’est bon !

Pour les archives nous avons passé nos 1500 en accélération progressive de mon coté de 6 20 à 5 47 en respectant strictement 3 mns de récup joggées y compris à l’issue du dernier 1500.

Excellente séance donc sur le plan technique. Pour une fois qu’on ne fait pas n’importe quoi, Gégé n’était pas là : il n’y a pas de justice!

Préparation marathon de Paris

Dimanche 18 février 2007

C’est parti. Pour moi cette course est le vrai point de départ du plan d’entraînement.

Dans huit semaines, jour pour jour, à l’heure de l’écriture de ces lignes nous saurons, nous serons Under3. Cette fois ci je suis confiant. Nous avons plusieurs fers au feu pour le passage du cap 3.

Jal est trop lourd mais cela se corrige vite : le perte de poids associée à la performance, le peu de pression en font un candidat très sérieux. Pour autant qu’il attaque le jour de la course.

Coco arrive cool est concentré, frais. 36 , c’est pas la mer à boire. Même si ça l’était le gars a une bonne descente. C’est la tentative de la maturité, 36’ se gagne dans la tête et pas ailleurs. Le plan d’entraînement ayant déjà montré ses qualités et ses résultats sur le Coco, je suis optimiste.

De mon coté, ça doit pouvoir passer. Je vais plus vite que jamais. Or moi qui suis cartésien, je sais que pour gagner 3 minutes il faut aller plus vite. Reste à convertir cette vitesse gagnée à l’issu d’un cycle tourné vers la VMA en résistance. J’attends avec impatience le semi. Je vais me tester sur ce semi.

Le white Kenyan notre plus sûr espoir, athlétiquement parlant est blessé. Pas bon, pas bon. Nous en parlions ce matin, le plus sage est peut être de tout poser pour prendre un bon repos d’un mois et attaquer la perf en mai/juin. C’est raisonnable, mais le sommes-nous face à cet objectif ?

Voila donc un premier groupe de 3, complété d’un Yves qui s’il est remis partira devant. Je ne l’imagine pas courir en 4 10 du kilo. Si comme le pense/crains/conseille il décale d’un mois son marathon de printemps, il sera lors de Paris au top de sa forme mais un peu court … en tout cas pas assez court pour ramasser les premiers d’entre nous au semi et les conduire au bout avec un bon coaching. J’hésite entre bonus et punition … C’est top d’avoir Yves à ses cotés, il était là pour mon premier marathon et les 22 derniers kilos MAIS il y avait longtemps que qqn ne m’avait pas autant aboyé dessus. Et t’es pas un pédé, et avance et relance et c’est fini, et c’est bon et c’est le moment … Je vous ai longtemps décrit Yves, maintenant vous le connaissez et vous savez que je n’exagère pas.

Les autres ne seront pas loin. Yann est en forme bien qu’il se décrive comme victime du syndrome français : champion du monde des matchs amicaux, tjrs bon à l’entraînement. Y a du Jal là dedans. Le jour de la course la tête est clef. Vues les dernières perf Yann doit descendre avec Max en dessous des 3 15 ou en tout cas dans ces eaux là. Avant de descendre plus car le potentiel est là. Vous êtes tous les deux parmi les plus disciplinés, si Jako arrive à s’entraîner partir avec vous lui permettra de toucher son objectif 3 15 avec une course linéaire, mieux organisée. Voila le deuxième groupe de trois.

J’imagine bien les girls du VRC venir nous tenir compagnie aux uns et aux autres sur la fin du parcours, Barbie et Blandie (tu fais Paris finalement ?) transmettant leurs encouragements comme sur la piste.

Fab sera peut être un peu plus seul, peut être que le jaja pourrait monter à Paris pour l’occasion et faire un bout de chemin avec toi. Spécialiste du sable, tu le sentiras sous les pavés.

De mon coté je vais courir avec le maillot du VRC sauf si ma météo demande plus de couverture. Donc, pas de grigri, pas de maillot fétiche. Faites de même les gars et nous auront une belle photo. Je l’ai testé sur le dernier 10 et Jal l’avait signalé, les encouragements « allez VRC » sont bons. Non content de te relancer tu as envie de faire bonne figure. Est-ce que le VRC marche ? Est-ce que le VRC a une crampe ?

Aujourd’hui j’ai couvert 23,95 kms en 2h08. Le profane dira whaou mais je suis dubitatif. Je n’ai que 51 minutes à rajouter à ce temps de course pour rester under3. En revanche il ma faut courir plus de 18 kilos dans ces 51 minutes pour y être. Il faudra que je pense à partir plus vite. En regardant ces chiffres le marathon Under3 reste quand même un sacré challenge !

Enfin, on ne va pas commencer à avoir les jambes qui tremblent, la machine à trac se mettra en route bien assez tôt. Reste maintenant à effectuer ces 8 semaines dans de bonnes conditions. Conditions physique avant tout car sans physique il n’y a rien à espérer. Conditions climatiques, c’est bien parti et c’est quand même super agréable de courir avec du court et léger même si à ce rythme là je redoute une canicule le jour de la course : je suis dans mon jardin, au soleil, torse poil et nous sommes en février …(Allègre a beau dénoncer le réchauffement climatique dans le JDD, force est de constater qu’il ne fait pas froid froid). Conditions de disponibilité. Nous en parlions avec Max, nous avons tous pas mal de pression dans nos jobs et il faudra trouver le temps de s’entraîner qualitativement mais aussi dormir, se reposer. La fraîcheur est clef !

Je pense à ce titre placer une séance Jako dans mon plan d’entraînement. La séance Jako se fait quand les autres dorment. Levé 6 dum. Une course de 90 minutes tout cool, à jeun. Ce sera la spéciale graisse, la spéciale lente, la spéciale cool. Objectif 15 bornes. Je proposerai un départ au gros arbre vers 07 00. Stop à 8 H 30. Météo clémente obligatoire ; pas question de me le geler sous la flotte pour débuter une journée.

Demain off.

 

4 x 1500 mardi avec une arrivée tardive sur base. Les allures seront sérieuses, pas de folie, la prépa quoi !

 

Chagrin d’amour

Vendredi 16 février 2007

Enfin un espace wifi, je suis à l’aéroport, je rentre !

Ce post date un peu, il a 36 heures pour les premiers mots.

Je sais, je sais je suis allé trop vite mais ça défoule ! Et puis la prépa c’est la semaine prochaine, avec le retour de la discipline.

 Voila donc le post, écrit le lendemain de la St Valentin, le jour de ma fête quoi (merci pour vos souhaits et voeux) :

Passer

la Saint Valentin avec des rosbifs, dans un resto pseudo Thaï, il y a mieux. Ces mecs me fascinent … ils ont l’air défoncé quand ils te saluent, les yeux exorbités. Ils sillonnent le monde et relève les compteurs de toutes les agences, les chiffres, les chiffres. C’est une sorte de Under3. S’ils avaient un blog ils pourraient l’appeler Above20 (plus de 20% d’operating profit). Et comment je fais pour améliorer ceci, cela, licencie, coupe, économise d’un coté et gagne développe crosssell … tout pareil !

Les politesses sont de courte durée. Ils m’encadrent. Commandent, à droite une bouteille de Ladoucette (un grand classique mais tjrs agréable) à gauche une Chapelle de Potensac (bien fait sans émotion particulière) et les questions fusent. C’est comme un 10k. 40 minutes sur le grill. Je suis maintenant rompu à ça. J’ai moins de pression avant un dîner comme celui là que sur la ligne d’un 10.

Ce matin, je suis en 1A, à gauche de l’appareil et je vole plein Sud direction Barcelone et le 3 GSM … pas mécontent de passer deux jours en Espagne. Le soleil se lève sur ma gauche, j’ai déjà passé les sommets enneigés. J’ai la joue gauche qui chauffe. C’est bon le soleil.

Surtout après la caillante de ce matin. Réveil 5 dum, sur la moto à 20, malgré les poignées chauffantes les premières phalanges ont pris cher, j’ai eu des frissons. Normal, c’est l’heure.

Arrivé à l’aéroport et la galère de l’enregistrement. Queues de « suits » parlant fort. Les vigiles me font les poches, c’est moche.

ADP se développe et déborde, on « boarde » par bus, bordel.

Le temps est radieux pourtant on prend une vraie branlée, je rate une touche sur deux en tapant. Perturbations invisibles mais sensibles.

J’écoute Aaron : je le redis : trop trop bien !

A la lecture de l’Equipe on découvre ce matin une nouvelle affaire de dopage dans le ½ fond français. Khalid Zoobaa. Traces d’EPO dans l’urine, la ruine. Un petit mot sur le gars et son gabarit. 1,80 m et 60 kgs : on dirait Fab ! Avec un poids mouche comme cela normal qu’il court vite, d’ailleurs une mouche ne court pas elle vole. Zoobaa Zoobaa la mouche …Elle a trouvé son pot de confiture la mouche. Certains s’inquiétaient de sa transparence car il avait progressé de 15 sec sur 5000 en un an … avec Gégé les progrès sont plus significatifs !

On aterri. Je plie. Reprise plus tard.

J’ai plié la première journée de séminaire par un 1500 x 4 : jamais envie de me faire mal, de cracher ma journée. Bilan réussi ! 5 40 5 39 5 31 et 5 38. Je voulais passer sous les 5 30 au dernier mais je n’ai pas pu. C’est trop rapide vs le plan mais en même temps j’avais envie de courir sensiblement plus vite que sur le 10k.

Je dois rusher pour le dîner. 45 mns de bus pour aller dans Barcelone.

Ciao les gars les filles

Back to business

Mercredi 14 février 2007

J’ai été foudroyé !

Une bonne petite gastro.

Ma petite fille, Louise est une bombe humaine.

Vendredi, elle se tape une bonne gastro ; on passe la nuit sur le pont.

Le virus est en marche …

Lundi soir, après Nip Tuck, tous les gens l’ayant approché y sont passés : Flo, moi et les 5 autres enfants. Le Jal et son fils qui passaient par chez moi après le 10 K de dimanche, pareil, la tête dans le seau.

Si je vous décrivais une gastro comme j’ai pu décrire un voyage en avion vous n’iriez pas au bout de ces lignes …

Bref ça va mieux.

APC …

Il n’y (ça va ?) a pas de Y à hippo, dont acte ! Une faute probablement inspirée par mon hyper-sensibilité (ça va?) à la Grèce et à son i, après tout le fondement d’Under3 s’ y (ça va?) trouve.

Restant sur le Y et le « buy buy » de jalabert clôturant son dernier post, je voudrais cher Jaja emettre un conseil de prudence. Si à l’aéroport, au duty free de Dubai, tu vois des arabes qui te disent « Buy Buy », ne pense pas qu’ils sont gentils ou seulement gentils. 

A vous lire, c’est parti, bravo pour la première série, trés rapide pour des objectifs modestes… ça va aller vite en avril !

Course à pied en nocturne

Mardi 13 février 2007

Aujourd’hui : récup 

Active, très active !

RDV avec Jal à la piste ce soir : fermée pour cause de vent. C’est incroyable de constater à quel point  les mairies se couvrent. Qu’est ce qui peut bien arriver à Suzanne … le chute d’un lampadaire ? D’un hélico ?

Nous nous sommes rabattus sur l’hyppo.

Départ de nuit par les allées cavalières, flaques d’eau et boue au programme, les trav sont là eux aussi insensibles aux conditions climatiques.

En écrivant ce post je regarde Brook Shields se faire « détatouer » les reins par Christian Troy. Beaux restes Brook, elle a déjà dû passer entre les mains d’un collègue de Christian, son visage est qlq peu figé.

Nous progressons vers l’hyppo en évitant les flaques à bonne allure. Probablement 12 km/h. On accélère vers l’hyppo dans la descente et on attaque la côte. Je sens que le Jal en a sous le pied ; Il me prend 5 mètres mais maintient la distance. Nous passons à la balise de départ et engageons un tour : 16 10 ce qui doit correspondre à 13km/h. C’est facile et difficile. Je n’ai pas eu le temps de déjeuner à midi : je suis OK en souffle et jambes mais sans aucune puissance. Pas de carburant.

On va un peu moins vite dans la descente pour assez vite retrouver nos 13. Quand on a commencé sur un rythme, je trouve difficile de maintenir une cadence inférieure.

Il fait nuit noire et nous courrons sur la route dans les zones peu éclairées et boueuses. Qlq cyclistes nous doublent : c’est déjà casse gueule de courir mais le vélo je n’ose imaginer.

Retour vers le racing tranquille.

Jal m’a donné les résultats de la course de dimanche. C’est pas mal, Jal est 40° dans sa catégorie et moi 20°.

Nous avons aussi ce soir reçu le book des résultats de Chicago ainsi que le diplôme. C’est un bon moment. Les souvenirs de la course et de ces qlq jours me reviennent. L’année prochaine le marathon se déroulera le 7 octobre, ce sera la 30° édition de marathon de Chicago : tentant. On ne peut pas tout faire.

Nous sommes tous les trois, Coco jal et moi sur la même page : à encadrer. J’ai quand même un regret : ne pas avoir passer la ligne avec Jal qui n’est que 20 places et 20 secondes derrière moi. On a raté une belle photo. Le vrai regret est de ne pas avoir passé la ligne à trois, 5 minutes plus tôt, enfin 5 30.

Les choses sérieuses commencent. Je crois que ce plan va être celui de la customisation pour chacun. Pourquoi vous ne feriez pas un plan 9 semaines et demie les garçons, c’est plus cool. Les filles seraient ravies.

Demain off, après demain aussi, avec un peu de chance run jeudi à Barcelone. So chic !

A Paris le week end prochain, sortie longue et tour accéléré à l’hyppo. Des partants ?

Des chiffres pour finir, aujourd’hui Under3 a passé les 50 000 visiteurs : un parc des Princes !

  

12