• Accueil
  • > Archives pour novembre 2006

Archive pour novembre 2006

run London

Jeudi 30 novembre 2006

Un qwerty, y avait longtemps !

Leve a 4 55 ce matin, Eurostar a 6 22.

J ai lu le monde dans le train, il etait gratuit. Le monde appartient a ceux qui se leve tot !

Je suis fatigue.

Je serai a la gare du nord vers 22 43 ce soir, longue journee.

Bref ce matin, 8 00 a Waterloo, je me precipite dans un hotel dans lequel je vais la retrouver endormie, decoiffee, charmante.

Peut etre prendrons nous un petit cafe avant notre partie de jambes en l air.

Marriott Kensington, le taxi s arrete je paie je cours vers elle. Vais je la reveiller ?

Je connais son numero de chambre, la 214, j y monte directement en evitant le desk.

Je frappe a la porte et je soigne mon accent anglais pour clamer « room service ».

Un temps infini s ecoule, elle dort. Ca n en est que meilleur.

La porte s ouvre et je l apercois enfin : cette petite pedale de Jal dormait bien.

J arrive, veste de moto cartable sac de sport, je retourne la chambre evitant vieux slip journaux et canette de Diet Coke qui jonchent le sol.

On se change, on se barre.

10 mns apres nous penetrons dans hyde Park, sous un soleil radieux.

Les londoniens vont au boulot en velo ou a pied, les riches montent leur chevaux, les pauvres travailleurs ramassent les feuilles evitant les etalons lances a vive allure ( je parle pas des chevaux mais de Jal et de moi)

Un detour par Abramovitch road, genre, ou les palaces se succedent, bcp d argent …

Un petit run d une heure au soleil, cool.

Stop a Sainsburry en revenant pour decouvrir les derners nes de la gamme Innocent et leur jus de fruits detoxifiants. On a 3 pound donc pas assez et on se rabat sur la marque distrib. Pas mal quand meme.

Douche a l hotel, detour sur under3 par le web TV de l hotel. C est marrant de consulter son blog sur une TV et de se deplacer avec une telecommande.

Y a deja 100 visites a cette heure matimale …

Taxi vers Harrods puis arrivee dans ma boite. Om monte a la cafet, cafe muffins, salade de fruits, le tout sur la terrasse, plein sud face a Harrods. Les avions passent en approche finale sur Heathrow. On voyage en les regardant et en reconnaissant les appareils et leur compagnie. On imagine Guivarc h pilote. Qu est ce j en ai a fout du couloir aerien … quoi 3000 pieds on ira plus vite en rase motte … mais si ca passe entre les deux 747… quoi la tour qu est ce qui y a la tour … je me pose et je vous emmerde … moi je peux faire un London New York en 5 heures …

Nous descendons ensuite nous poser dans des fauteuils a l accueil face a un escalier. C etait pas un fait expres mais l endroit c est revele agreable et detendant apres notre run. Nous pouvons ainsi juger de la qualite des jambes voire des sous vetement du personnel de l agence. Beaucoup de femmes peu de tissus. Devant notre legerete l une d elle, remontant l escalier, ira jusqua coller une chemise en carton sur ses fesses pour nous eviter de decouvrir son string. Elle avait ete moins prompte a la manoeuvre en descendant et nous connaissions deja l essentiel.

Voila Jal qui arrive, il est 18 15 notre train est dans 20 minutes.

Je vous laisse ceci sans vous lancer un « salut les pedes » de la part de Jal.

Dans le mot Lenglen trop de N

Mercredi 29 novembre 2006

Aujourd’hui Suzanne était le théatre d’exhibitionistes. C’était Suzanne Leglen, enfin les glands parce qu’ils y en avaient plein. Une petite dizaine de mecs à poil sur les tribunes, posant sur un vélo, faisant du vélo à poil.

J’atis pas trés en forme pour ma reprise mais croiser un mec pédalant à poil sur un vélo et venant en face de toi dans un couloir, ça fait bizarre.

Jal c’est dommage que tu n’aies pas était là, les filles tournaient plein phare malgré un climat assez doux.

De jeunes éphèbes donc sans poils ni bourrelets, des enfants.

C’est assez troublant de voir une rangée de bites à chaque tour.

Moi qui n’était pas venu au VRC depuis un mois, je trouve que l’ambiance est plus détendue, du gland bien sûr.

Eric a pris sa licence et des tas de spectateurs se massent dans les tribunes pour nous montrer de petites reproduction du crâne d’Eric.

Sinon on a un nouvel ami. Un gars qui a fait son premier marathon en 3 05 sans jamais avoir fractionné. Le genre de gars qui paie pas de mine. Grôles sales et trouées à avoir le gros orteil qui dépasse, short en éponge et tee shirt pourri. L’habit ne fait pas le moine, il a mis la branlée à tout le monde.

1 15 sur son dernier 400 après la pyramide spéciale de GG.

Le gars est un ancien champion d’aviron, outre le fait qu’il est tout de suite sympathisé avec Eric, il semble avoir une vieille caisse et une foulée proche de celle d’Yves que j’ai à peine croisé.

Compte tenu des spectateurs que nous avions aujourd’hui je pense que courir au Luxembourg n’est pas top. Je propose le 10 kms du Cap d’Agde, la seule course naturiste.

Attention faudra s’entraîner. Où mettre les gels par exemple ?

Fromage et dessert ou fromage ou dessert

Mercredi 29 novembre 2006

This is the question comme disait William Jexpire au 38°.

En mai fais ce qu’il te plaît !

This is the answer, Willy.

Ci dessous un lien, le lien du site d’inscription / présentation du marathon du Luxemboug.

Je le trouve séduisant à plus d’un titre.

Il est fin mai donc un mois et demie après le marathon de Paris, c’est jouable.

Vous me direz, un marathon 45 jours après un marathon , c’est fou !

Pas forcément car l’une des originalités de ce marathon est que cela peut être un semi, et on peut choisir pendant la course. En d’autres termes on peut y aller pour faire un semi et si on est bien, si on sourit (cheese) au 1° passage de la ligne on continue. J’aime bien ce concept de partir totalement décontracté et de ne pas savoir si tu pars pour une boucle ou deux.

Autre originalité, c’est que le départ est à 18 00 ! C’est donc une course de nuit. C’est ce qu’ils disent mais je ne vois pas comment on peut courir de nuit fin mai, en partant à 18 00 et en étant un under3. Nous on sera là pour diner en terrasse vers 21 00.

Je connais pas le Luxembourg, c’est à 3 heures de train, un peu plus en bagnole sûrement, ça me tente pour un week end.

Le concept du semi à l’étranger me tente aussi. Boulogne me dépayse moins.

Et puis c’est un marathon ING, une bonne préparation pour le plus grand marahon ING : NYC.

http://www.ing-europe-marathon.lu/68.0.html

Proverbe arabe

Mardi 28 novembre 2006

Je l’aménage un peu, mais quand on veut faire le MDS maitriser qlq proverbes du coin ça peut servir.

 » Tu es le maître de tes paroles, tant que tu ne l’es a pas prononcées, après tu deviens leur esclave »

Je trouve cela assez juste, si j’en crois les commentaires.

Jaja dit jajamais ça de gégé, j’aij’ai pas aimé et jeje suis pas le seul. C’est surtout injuste. Je pense que tu ne lui voulais pas de mal à notre Gégé. Outre cela, tes éxagégérations sont nombreuses, au dela de l’homme il y a le club, mon club, le VRC 92 auquel je rapporte des points quand je cours en 3 03 à Paris. Le club qui m’a donné mon classement régional, qui m’a vu sélectionné pour les championnats de France de marathon en fonction de mon âge et de ma vitesse.

Le VRC 92 est un grand club, gégétte un oeil sur le site de la FFA. On a compris que tes mots avaient dépassé tes pensées, maintenant il faut penser et panser. no problémo.

Ce qui me fait doucement marrer en revanche c’est Eric. Mon Coco, je savais que t’étais doué pour la course à pied mais pas que tu avais autant de talent pour l’aviron. Tu es le Gérard d’abboville du blog ! Qu’est ce que tu rames bien ! :-) . C’était pas gai tes commentaires. A ce train là, j’ai vu le moment où t’allais être licencié par le club avant d’être licencié au club. C’est la marque des champions, une longueur d’avance, no problémo.

Je vous rappelle que ce blog n’est pas sexiste. Jaja et 019 vos conversations de sac à mains pour le MDS nous interesse ! Je veux tout savoir sur le beaujolais déshydraté, et le boeuf carotte lyophilisé, sur la lingette à bite et le PQ et tous les autres secrets des sacs de ces coureurs des sables.

Passer par vos e-mail perso c’est comme faire des messes basses, et ce blog doit rester laïc.

Je serai ravi que le logo de Under3 qui est en projet se ballade sur les dunes africaines et je me réjouis à l’avance d’avoir des mails qui vont nous parvenir en direct des étapes. On y sera un peu et ce blog sera vraiment centré sur ce que l’on aime, la CAP !

Quant au développement de Under3, j’ai plein d’idées, on en parleras le 14.

N’oublions pas le 14 on reste under3, grammes.

Au fait, Nitram, je suis content que tu sois gros. Tu vas apporter du baume au coeur des Rhodiens. Imagine, depuis le temps. Elle a été détruite en 672. Elle était l’une des 7 merveilles du monde. Quand tu vas mouiller (Pignon et Jal, mouiller, ça veut dire jeter l’ancre) au fond du port de Rhodes, ils vont te reconnaitre toi, le nouveau Colosse de Rhodes !

Bon, j’arrête de mouiller pour se soir (Pignon et Jal, mouiller ça veut dire jeter l’encre) !

Enfin faut voir, peut être un petit post du soir … bonsoir.

PS : au fait, hier soir on a fini à 846 visites/jour.

Objectif atteint

Mardi 28 novembre 2006

Hier je titrais quand Jacques court Under3 galoppe. Je ne croyais pas si bien dire.

Hier un record est tombé. Under3 passait le cap des 550 visites pour 977 clics enregistrés sur le site, preuve d’une vraie activité de nos lecteurs.

Que dire d’aujourd’hui ? A date, 833 visites depuis ce matin ! Plus de 1387 clics dans la journée, un ratio bien supérieur à celui de hier. 6098 clics en 7 jours, soit une moyenne de 1000 clics par jour.

La course à pieds est un vrai sujet.

On monte en flèche pour être le 6° blog le plus commenté de Unblog. S’il y avait des critères qualitatifs nous serions premiers en terme de qualité de commentaires.

Nous avons parlé atteinte d’objectif. Hier. Un objectif est atteint derrière la création de Under3.

Cet objectif est celui d’avoir réuni une chaine de gens qui sont devenus des potes, plus que des potes, autour d’une passion commune.

J’ai connu Jacques au collège, on était ensemble en 4°, avec Olivier, avec Marco (on va t’appeler Bernardo Marco), Yves dans une école de commerce, d’un pote c’est devenu un beauf, j’ai ainsi rencontré son frère, le trés beau frère de mon beau frère, aujourd’hui ce sont deux potes … j’ai connu Alex en travaillant d’arrache pied sur la promotion du tabac et de Lucky Strike en particulier qui lui même avait rencontré Eric donc Fab donc Max, sans oublier Steph, Arnaud, François et les FT boys Jean Luc (l’homme qui ne fait que la côte des gardes souvent torse nu les cheveux au vent) et Philippe. Electroniquement Franck est là, quantitativement/qualitativement aussi. N’oublions pas celle qui tombe les records comme tombent les feuilles, pas étonnant c’est son métier que de les soigner, Pignon de 14. Nitram le gros débutant est arrivé et nous suit depuis Malte sur son bateau et Didier, auteur d’un commentaire sur Jacquo que j’ai bien aimé.

Voila le core business, les keys players !

Outre le plaisir d’écrire tous les jours des articles plus ou moins réussis, je prends un vrai plaisir à lire les commentaires, à voir les statistiques enfler comme les mollets de Jacques et à me dire que nos ébats passionnent des lecteurs. Et plus tous les jours. La question d’Alex me titille aussi, qui sont ils, qui êtes vous ? Avez vous vos commentateurs favoris. Les posts D’alex vous émoustillent ils ? Ceux des techos vous renseignent ?

Chacun y trouve probablement son compte car vous êtes, chers commentateurs, des auteurs diverses. Chacun son style sa forme et son fond. C’est le propre d’un journal, d’une rédaction composée de talents différents. C’est bien évidemment là que se situe la particularité d’Under3. Le rédac chef, non, le rédac chaff que je suis est content !

A part cela, qu’il est dur de courir en ce moment. Vie de dingue et week end surchargé : comment peut on courir en ce moment quand ce week end marquait la fin du salon des caves particulières et que le prochain marque l’ouverture du salon nautique. Comment on fait quand on est breton quand on est pris en tenaille entre le vin et la mer.

J’ai trouvé des choses top au salon. Rien dans ta liste jaja, mais Marie Laurence t’embrasse (je l’ai rencardé sur Quenioux du Lafayette Gourmet) mais un Fitou trop trop bon, du vin Jaune, qlq bourgognes blanc, un excellent Bandol blanc (en magnum) et qlq autres. Le problème c’est que j’étais avec ma Béhème et que les saccoches sont pas extensibles.

Semaine prochaine, salon nautique, Muscadet et douzaines d’huitres en série avant d’aller réver au ré-investissement de mes primes de course dans la plaisance.

Et je cours quand dans tout ça ?

Jeudi je serai à Londres, Alex aussi, on va peut être enfin ce faire Hyde Park ensemble ! Ou alors j’ai encore rien compris à son planning de jet setter.

En fait je reprendrais la semaine prochaine, c’est à dire en décembre.

 

 

Quand Jacques court, under3 galoppe !

Lundi 27 novembre 2006

Il fallait une vraie actualité, un coureur adulé par son fan club pour arriver à cela : le nouveau record d’audience d’ Under3 :
Hier 550 visites et 977 clics dans la journée.
Dans la déterminatio des objectifs 2007 va pas falloir oublier Under3 ! A chacun ses challenges.

Retour sur ce marathon de la Rochelle

Dimanche 26 novembre 2006

Quelques précisions sur les temps de jacques ; je sais que la dernière fois que je me suis livré à cet exercice sur Coco et moi même ça a fait chier tout le monde … mais moi ça m’intéresse et ça permet d’historiser un peu …

22 au 5000 : 13,6 kmh sur la première section.

44 18 au 10 000 : idem, entre 13,6 et 13,5 à l’heure

1 06 36 au 15 : une horloge, pile poil à 13,6 ce qui donne en projection du 3h06.

1 52 35 au 25 : 13,15 kmh, ça fléchit, mais à cette moyenne cela donne le marathon en 3h13 et si on considère l’avance que jacques a à ce moment on doit être dans les 3h10.

Vous noterez que dans la grande science des organisateurs de La Rochelle, ils ne donnent pas le temps de passage au semi. Ils ont raison ! Qu’est ce qu’on en a à foutre ?

2 19 11 au 30 : 12,9 de moyenne depuis le départ. Marathon à 3h16 à ce rythme mais Jacques à toujours de l’avance. En d’autres terme, se stabiliser à ce niveau permet d’atteindre l’objectif. Mais le prologue est fini et la course commence comme le dit le proverbe !

Le problème est déja là : entre le 25 et le 30 Jacques a mis 26’36 » soit un 5000 effectué à 11,3 kmh. Versus le paragraphe du dessus, stabiliser voudrait dire relancer pour majorer la moyenne de 1,6kmh ; raide !

2 53 49 au 35 : moyenne de 12,1 sur l’ensemble de la course ce qui pose un marathon en 3h29. Les 5 kilos entre 30 et 35 sont effectués à 8,65 de moyenne. Un calvaire. Jacques a évoqué des crampes, violentes. On les retrouve dans les temps. Alternance de course lente, marche et étirement.

J’imagine que Jacques a revécu Paris, les même douleurs. Sauf qu’il a été au bout, dans la douleur et sûrement le moral en vrac.

3 37 39 au finish, ça donne un marathon en 11,7 de moyenne. Les derniers 7 ont été durs : fait en 43’34 », ça nous donne du 9,7 de moyenne, donc en relance versus les 5 précédents qui auront été les pires.

Epilogue : Triste. Bien sûr. Cela dit chapeau à toi car tu as été au bout. Au bout de la souffrance, au bout des 42,2 au bout de toi même. Et ça, c’est ce qui fait un marathonien, c’est ce qui fait que les marathoniens sont des gens hors norme. Il y a deux courses dans cette course si particulière. La course contre le chrono, aujourd’hui tu l’as perdu mais tu reviendras. La course contre soi même, contre ses faiblesses, son découragement et celle là, tu l’as gagnée haut la main.

Tant pis pour la première mais un grand coup de chapeau sur la deuxième car c’est la plus dure à gagner et elle fait de toi le Jacquo qu’on admire et qu’on respecte, pour la course et dans la vie!

Chapeau Jacquo !

Déception

Dimanche 26 novembre 2006

La déception est triple !

Jacquo 3 37 c’est trop, c’est 10 mns de plus que sa meilleure perf. Il va falloir trouver des explications. Le passage du 32° semble être vraiment difficile pour les alréens (habitants d’Auray). Messieurs Guivarc’h et Lorho je vous recommande de consulter, un médecin, spécialisé, pas u de ceux qui disent « dites 33″ mais un de ceux qui disent « courez 33″ et plus !

Départ trop rapide ? Décalage entre le rythme travaillé à l’entraînement et le rythme choisi pour la course, fatigue, bière la veille, entraînements trop solitaires ne faisant pas monter la gouache, peur du mur et crampes psychologiques … paroles et paroles et paroles …

Christophe craque aussi dans une moindre mesure : 3 25. C’est 10 minutes de plus qu’à Paris au printemps.

Didier parti sur un rythme de 3 00 finit en 3 17. Dur aussi. Probablement une minute au kilo perdu après le semi, aie aie aie ! Lui c’était entraîné plus techniquement mais souffrait des mollets hier soir. Arrivé en bagnole vers 19 30 depuis Perrigueux pour retirer son dossard … pas évident.

On peut penser que Eric fait des trucs de gonzesse avant le marathon, donc des trucs de Coco Girl, mais je les fait aussi dans une moindre mesure. Et Jal les a fait aussi. La veille du marathon, c’est cool, les jambes en l’air, au pieu, huiles essentieilles et consort.

Bon !

Bilan le 14 12 à 13 00 ! Live. Présence obligatoire. Objectifs 2007.

Je vous rappelle mes objectifs. Me refaire une santé de la jambe gauche, faire mpoins de 3 heures à Paris et savourer NYC. Plan B, si pas bonne santé, si pas Paris Under3 je fais berlin en moins de trois heures et je savoure NYC, plan C si je fais pas moins de trois heures avant NYC, je savoure NYC !

Le 14, je prendrais note de tous les objectifs afin d’établir un prévisionnel 07, individualisé. Rien ne sera laissé au hasard en 2007 !

PS : je viens de recevoir un sms de La Rochelle. Tout arrive ! Jacquo est 2171° en 3h37mns 21s.

3 37 !

Dimanche 26 novembre 2006

Pas eu Jacques en direct mais grosse déception !

Jacques tire Christophe

Dimanche 26 novembre 2006

Sauf nouveau cafouillage de l’organisation Jacques doit courir devant Christophe. Ou plutôt avec lui car les temps indiquent que Christophe est 10 sec derrière, décalage qui provient probablement d’un écart sur la ligne qu’ils ont du combler.

Didier lui est devant pile poil caler sur un pace qui le mène à 3 00 : 4 15 du mille. L’orthographe ça compte parce qu’à 4 15 du mile t’es champion du monde !

A noter que Jacques était dans le sas des 3h30 ; il voulait se faufiler dès le départ pour se mettre avec des coureurs en 3 15!

L’a t il fait sur la ligne ou en bombant au départ ?

12345...9